Panier

Retrouvez ici toute l’actualité de l’entreprise et l’essentiel de l’information au sujet du radon

Radonova met le détecteur de radon et de toron RAD7 à la disposition de ses clients européens

By Actualités, Mesure No Comments

Les laboratoires Radonova deviennent revendeurs officiels en Europe pour le fabriquan américain Durridge. Radonova pourra dorénavant proposer à ses clients européens le fameux RAD7. Un instrument de mesure actif du radon et du toron. À ce jour, plus de 5 000 RAD7 ont été vendues sur les six continents. L’instrument est également devenu un standard dans la Global Academy of Sciences, avec notamment des références dans plus de 2 500 articles de recherche.

– Ce partenariat avec Radonova est un élément central dans notre stratégie de développement global. Nous sommes confiants que l’excellente réputation, les connaissances et canaux de vente de Radonova augmenteront considérablement l’exposition de Durridge sur le marché européen. RAD7 est une solution économique pour les clients qui recherchent un instrument pour mesurer le radon mais aussi le toron. Quelle que soit l’application souhaitée, RAD7 offre de’excellentes performances de mesure, commente Carlos Bielicki, responsable des ventes chez Durridge.

RAD7, un complément à l’instrument de mesure ATMOS

– Le Durridge RAD7 est un excellent complément à notre propre instrument de mesure : ATMOS. RAD7 repose en effet sur une technologie différente et permet de détecter à la fois le toron et le radon. Il s’agit d’un accord très important qui renforce notre portefeuille de produits actuel. Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories.

– D’après mon expérience, RAD7 est un outil très fiable et particulièrement utile. La capacité de mesurer à la fois le gaz toron et le radon est particulièrement importante dans certaines applications. Le gaz Toron ayant une demi-vie d’une minute, RAD7 permet par exemple de détecter efficacement les sources de pénétration du radon dans une pièce et donc les sources de contact direct entre l’air extérieur et la pièce mesurée. C’est également un instrument très efficace pour mesurer les niveaux de radon dans des locaux où la ventilation varie dans le temps. L’instrument dispose également d’un certain nombre d’accessoires utiles pour réaliser dans mesures dans l’eau et le sol. Dag Sedin, expert en instruments de mesure chez Radonova Laboratories.

RAD7 est utilisé dans diverses applications en Amérique du Nord. Les géologues utilisent entre autres cet instrument pour mesurer le radon en tant que traceur environnemental dans l’interaction entre les eaux souterraines et les eaux de surface. Pour ces projets, RAD7 est utilisé avec RAD H2O ou RAD AQUA, deux accessoires permettant de mesurer le radon dans l’eau.

Pour plus d’informations, contactez Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories AB

Téléphone: 070-639 01 31, Email: karl.nilsson@radonova.com

Pour plus d’informations sur le radon et la mesure du radon, cliquez ici

Pour plus d’informations sur Durridge, rendez-vous sur www.durridge.com

Rad7

Symposium AARST 2019 : Radonova participe au plus grand événement mondial sur le radon

By Actualités No Comments

Le mois dernier, s’est tenu à Denver au Etats-Unis, le 33e symposium et salon professionnel international sur le radon. Organisé par l’Association américaine des scientifiques et techniciens du radon, AARST. C’est le plus grand évènement mondial du genre qui se tient chaque année aux Etas-Unis. Des centaines de scientifiques, chercheurs, experts, et représentants de l’industrie du radon du monde entier étaient présents sur le site. Radonova était représenté par des membres des bureaux de Chicago et d’Uppsala.

AARST – Une vison d’avenir commune

Plus de 70 conférences se sont tenues. Nous rentiendrons particulièrement le discours prononcé par le Dr Jonathan Samet, médecin et professeur à la Colorado School of Public Health qui a soutenu une vision très pertinente et dorénavant incontestables sur certaines questions controversées autour du radon.

– Le lien entre exposition au radon et cancer du poumon apparait en effet aujourd’hui évident. Il devient dès lors possible de se focaliser plus encore sur les questions de prévention face au risque lié au radon. Scientifiques et professionnels du radon, main dans la main pour développer et diffuser les informations justes et les moyens à disposition.

Pour plus d’informations au sujet du radon, cliquez ici

Plus d’informations sur l’évènement AARST, cliquez ici

AARST 2019 : Radonova participe au plus grand événement mondial sur le radon

Radonova se développe – Odd Magne Solheim devient responsable des ventes pour la Norvège

By Actualités No Comments

Les laboratoires Radonova continuent de se développer à l’international et confient à Odd Magne Solheim le développement de la société en Norvège. Avec Magne Solheim, Radonova assois sa présence sur le marché norvégien de la mesure et de l’analyse du radon. Cette présence en Norvège témoigne de l’influence grandissante de Radonova à l’international. Dans un contexte ou les exigences en matière de traitement du radon dans les logements et les lieux de travail sont de plus en plus strictes.

Une opportunité pour Radonova pour son développement en Norvège

La Norvège a récemment adopté un nouveau plan national sur le radon. Ce pays dispose également désormais d’un cadre réglementaire bien identifié ayant pour impact d’augmenter la demande pour des mesures de radon dans les logements et les lieux de travail.

– Chez Radonova, nous savons d’expérience qu’une bonne connaissance des conditions locales est nécessaire pour réussir sur le plan international. Magne dispose d’une formation et d’une expérience solide dans le domaine du radon. Cela nous confère une meilleure visibilité pour développer notre influence Norvège. Nous sommes désormais en mesure d’offrir à nos clients norvégiens un service encore plus complet, commente Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories.

– Les connaissances autour du radon se développent depuis quelques temps en Norvège. La DSA (Autorité norvégienne de radioprotection) a déployé des efforts de prévention et d’information considérables. Cela se traduisant par une augmentation sensible du nombre de mesures du radon. En tant que premier laboratoire au monde, Radonova souhaite participer activement à ce développement, commente Odd Magne Solheim.

– Je travaille en collaboration avec Radonova depuis de nombreuses années. Je suis persuadé que le très haut niveau de compétence du laboratoire couplé aux délais de livraison et d’analyse les plus rapides du marché sont des atouts indéniables pour performer durablement en Norvège. J’apprécie également particulièrement la culture d’entreprise qui se dégage de la société. Je suis fier d’être devenu responsable du développement et des opérations de la société en Norvège », conclut Magne.

Odd Magne Solheim a environ 20 ans d’expérience dans les domaines de la mesure du radon, du conseil et du développement de produits. Notamment au sein de la Norwegian Building Research Institute. Magne est ingénieur spécialisé dans la ventilation et le climat intérieur.

Le bureau norvégien de Radonova se situe à Brandbu, Hadeland, à environ une heure de route au nord d’Oslo.

Pour plus d’informations sur le radon et la mesure du radon, cliquez ici »

Radonova se développe - Odd Magne Solheim devient responsable des ventes pour la Norvège

Radonova signe un accord de coopération avec le danois RadonHuset

By Actualités No Comments

Radonova Laboratories a signé un nouvel accord avec le principal acteur danois de la mesure du radon, RadonHuset. Radonova devient ainsi le point fournisseur de détecteurs de radon pour les clients de RadonHuset. La société danoise devenant ainsi le centre de retour unique pour les détecteurs vendus au Danemark. RadonHuset jouera également un rôle de support auprès des clients danois de Radonova.

Le marché danois des mesures du radon connait depuis plusieurs années une forte croissance. Essentiellement axé sur les mesures effectuées dans les maisons le marché danois est en pleine expansion. C’est ainsi au tour des municipalités de lancer leur campagnes de mesure. Notamment pour réaliser des mesures de radon dans les écoles et autres lieux publics. De nouveaux investissements dans les mesures de radon sont également à l’étude. Le nouveau gouvernement danois devrait d’ailleurs certainement contribuer à renforcer l’attention et à accroître la demande de mesures du radon.

Le radon à l’ordre du jour

– Malgré la hausse des mesures, on constate que la majorité des ménages danois n’ont pas encore réalisé de dépistage radon. Ainsi, plusieurs consortiums, les autorités et le Building Research Institute (SBi) ont pour projet de travailler activement sur la question du radon. Nous sommes donc convaincus que la demande pour mesurer le radon restera très élevée au Danemark. C’est pourquoi nous avons besoin d’un partenaire qualifié capable d’offrir une qualité optimale et des temps d’analyse courts, commente Bjarke Jacobsen, PDG de RadonHuset.

– Grâce aux connaissances locales et aux canaux de vente de RadonHuset, nous formons désormais une équipe très puissante. Les compétences de pointe en matière de Radon chez Radonova ne sont plus à prouver. Nous sommes très confiants quand à la construction d’une collaboration étroite et fructueuse », poursuit Bjarke Jacobsen.

– Le marché des mesures du radon est international à bien des égards. En signant un accord avec RadonHuset, nous continuons de nous développer sur un marché mondial où la demande de mesures fiables du radon ne fera qu’augmenter. Bien que le marché danois ne soit pas le plus vaste, il reste important et offre de bonnes conditions pour se développer. RadonHuset est un partenaire local hautement qualifié et bien établi. En outre, ils correspondent et complètent très bien notre offre en matière de mesure du radon, déclare Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories.

RadonHuset s’ajoute aux partenaires avec lesquels Radonova a déjà contractualisé, en Finlande, en Norvège, en Pologne, en Allemagne, en Angleterre, aux États-Unis, en Australie, en Suisse, au Canada, en France, en Espagne et au Portugal.

Qu’est-ce que le radon?

Le radon est un gaz radioactif naturel. Il fait parti de la chaîne de décroissance radioactive de l’Uranium 238 présent naturellement dans le sol. Il s’agit du seul élément gazeux de cette chaîne et se forme à partir du Radium. La désintégration du radon émet des rayonnement ionisants de type Alpha particulièrement dangereux pour les cellules des voies respiratoires. Ainsi il peut être à l’origine du développement d’un cancer. En France le radon serait à l’origine d’environ 1900 et 2500 décès par cancers du poumon.

Radonova signe un accord de coopération avec le danois RadonHuset

Coup d’envoi : Lancement de la saison de mesures de radon dans le nord de l’Espagne par Radonova

By Actualités No Comments

Coup d’envoi de la saison. Fin Août – début Septembre, l’ensemble des équipes Europe et Amérique de Radonova se sont réunies à Santander, sur la côte atlantique espagnole à l’occasion d’un séminaire pour lancer la saison de mesure. Ce fut l’occasion d’échanger mais également de renforcer les liens entre les équipes. Par ailleurs, les belles journées ensoleillées à Santander ont contribué à la réussite de visite d’études intéressantes.

– Ce séminaire fut très instructif. Ensemble, nous avons pu anticiper et planifier la prochaine saison de mesure du radon. Nous avons également fait le bilan de l’année écoulée et partagé nos expériences. Les 12 derniers mois ont probablement été les plus intenses depuis les débuts de Radonova au milieu des années 1980. Pour Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories, ce « coup d’envoi » est particulièrement important pour souder les équipes et réfléchir ensemble sur les sujets de l’année à venir.

Les acquisitions et les recrutements, signes d’une augmentation de la demande.

– Au cours de l’année écoulée, nous avons élargi notre spectre d’activité. C’est ainsi que l’acquisition de Gammadata Instrument a renforcé notre offre et notre portefeuille de produits. Radonova a également recruté de nouveaux collaborateurs motivés et compétents pour faire face à la demande en augmentation. Le laboratoire est aujourd’hui prêt à répondre au développement des questions liées au radon dans de plus en plus de pays. En témoigne l’établissement d’un nouveau record par l’analyse de plus de 30 000 détecteurs en une semaine en mai dernier. A l’aube de l’amorce d’une nouvelle saison de mesure, ces éléments sont extrêmement encourageants explique Karl Nilsson.

Rassemblement autour d’un objectif commun

Les activités de Radonova reposent principalement sur la production, l’analyse, le support et le développement de détecteurs de radon. Néanmoins, nous gardons à l’esprit que nous travaillons avant tout dans l’objectif de limiter le développement de cancers du poumon causés par le radon.
– Pendant ce séminaire, c’était fantastique de voir l’implication de l’ensemble des collègues dans les problématiques de santé publique. Notre travail permet de contribuer concrètement à réduire le nombre de personnes souffrant de cancers. De fait cela devient naturellement un moteur puissant et un élément qui unit tous nos collaborateurs, poursuit Karl Nilsson.

Visite d’étude au programme

Dans le cadre du séminaire « coup d’envoi » de Radonova, nous avons visité le département Radon de la faculté de médecine et de médecine dirigé par le professeur Luis S. Quindos. Le professeur Quindos est un pionnier de la mesure du radon en Espagne et l’un des fondateurs de l’Association européenne du radon (ERA). Les employés de Radonova ont ainsi pu enrichir leurs connaissances mais également en apprendre davantage sur les défis et les problèmes qui caractérisent le travail de mesure du radon en Espagne.

Radonova, séminaire "coup d'envoi"2019

Dosimètres passifs ou instruments de mesure numérique du radon, que choisir ?

By Mesure No Comments

Lorsque l’on souhaite mesurer le radon, on se pose souvent la question de savoir s’il faut utiliser des dosimètres passifs ou des instruments de mesure numérique du radon. En effet, chaque produit a des avantages et des inconvénients. Pour vous aider à sélectionner le bon produit et le bon service pour votre projet, suivez le guide.

La première question à se poser est celle du but de la mesure. Pourquoi mesurer le radon dans votre maison ou votre appartement ? Commençons d’abord par comprendre pourquoi le radon est-il dangereux.

Dans quelles mesures le radon peut-il constituer un risque pour la santé?

Le radon est un gaz radioactif qui se forme lorsque le radium, présent naturellement dans le sol et certains matériaux de construction, se désintègre. Selon le type et les caractéristiques de sol ainsi que du type de construction d’un bâtiment, de fortes concentrations en radon peuvent apparaître dans l’air intérieur. Ainsi, comme toutes les particules radioactives, lorsque le radon se désintègre en un descendant, il émet des rayonnements ionisants nocifs pour les cellules du corps. C’est à dire capables d’expulser un ou plusieurs électrons hors du noyau des atomes qui les entoure. Provoquant ainsi des cancers du poumon.
Le radon est la cause la plus courante de cancer du poumon chez l’homme après le tabagisme. Comme pour le tabagisme, c’est l’effet à long terme qui peut mener au cancer.
Rassurez vous, rester dans un environnement avec une teneur élevée en radon pendant une période courte n’est pas dangereux. C’est bien une exposition longue et répétée qui peut avoir de graves conséquences.
Mesurer le radon est la seule solution pour savoir si votre maison ou appartement est à risque. De façon à ce que votre mesure soit la plus représentative possible, il est nécessaire de mesurer le radon sur une longue période. En effet, la teneur en radon peut varier considérablement au cours d’une journée et est également affectée par les conditions météorologiques.

En raison des risques pour la santé, il est important de réaliser des mesures fiables. Il est ainsi conseillé de réaliser des mesures permettant de faire ressortir une moyenne annuelle. C’est en effet la seule façon de vérifier à coup sûr si votre logement ou lieu de travail présente un risque. En effet, cette moyenne annuelle peut être comparée avec le niveau de référence à ne pas dépasser. En France, ce niveau de référence est de 300 bq/m3.

Tester le radon avec un dosimètre passif ?

Si vous n’avez jamais mesuré le radon dans votre maison et que vous voulez comparer le niveau de radon avec le seuil de référence en vigueur, testez le radon avec des dosimètres passifs. L’utilisation de ce type de détecteurs est simple. Placez-les simplement suivant les instructions fournis à la livraison. Oubliez-les pendant 2 à 3 mois. Une fois cette période écoulée, il suffit de renvoyez les dosimètres à un laboratoire pour analyse.
L’inconvénient de cette méthode de mesure est qu’il est impossible de connaitre en temps réel la teneur en radon. C’est une méthode dite passive où le laboratoire de mesure doit nécessairement réaliser une analyse.
La réglementation impose de mesurer le radon sur une période minimum de 3 mois pour certains lieux de travail et établissements publics. Le détecteur Radtrak²® répond parfaitement à cette exigence. Cependant, dans un cadre hors réglementaire, il est possible de réaliser des mesures dans un délai plus court de l’ordre de 7 à 10 jours pour des résultats indicatifs avec des dosimètres spécifiques comme le détecteur Rapidos®.

L’avantage des dosimètres de radon est le suivant:

Vous obtenez la teneur en radon de votre maison exprimée en moyenne annuelle qui reflète le mieux les risques pour la santé.
Il s’agit d’une méthode de mesure facile, peu coûteuse et fiable
C’est la seule méthode de mesure qui permet de satisfaire aux exigences réglementaires.
Favoriser un laboratoire accrédité ISO 17025 vous garantit des résultats incontestables vis à vis de la loi. Cela vous garantit également la fiabilité des produits et des analyses.

Tester le radon avec des instruments de mesure numériques?

Les instruments de mesure numériques de radon sont principalement utilisés pour mesurer les variations journalières des niveaux de radon. En effet, grâce à ces instruments, il est possible de voir les niveaux de radon varier d’une heure à l’autre. Ce type de dispositifs est très intéressant pour vérifier le bon fonctionnement d’un système de ventilation visant à réduire les niveaux de radon.
On peut également utiliser ces instruments pour identifier précisément les fuites de radon. Par exemple à la suite d’une mesure réalisée par le biais d’un dosimètre passif ou un fort niveau de radon aurait été détecté.

Il est possible de mesurer une valeur moyenne annuelle avec un instrument numérique. Ce n’est cependant pas recommandé car aucun de ces instruments ne sont accrédités dans le cadre de cette fonction. Par ailleurs, ces équipements sont bien plus coûteux à l’unité que des dosimètres passifs. Pour ajuster correctement une moyenne annuelle, il est en effet nécessaire de réaliser en simultané plusieurs mesures. Mesurer une moyenne annuelle à l’aide d’instruments numériques reviendrait bien plus cher que par le biais de dosimètres passifs.

Dosimètre passif ou intrusment de mesure numérique du radon - que choisir?

Radonova se développe – Thomas Chauvin devient responsable des ventes pour la France

By Actualités No Comments

Radonova est en pleine croissance et confie à Thomas Chauvin le développement de la société en France. Avec Thomas Chauvin, Radonova devient un nouvel acteur de la mesure et de l’analyse du radon actuellement en pleine expansion. Ce développement en France témoigne de l’influence grandissante de Radonova à l’international. Dans un contexte ou les exigences en matière de traitement du radon dans les logements, les établissements publics et les lieux de travail sont de plus en plus strictes.

La France, a adopté en 2018 de nouvelles règles relatives à l’exposition au radon.

– En France, peu de gens savent de quoi il s’agit lorsque l’on parle du radon alors même que le risque est pourtant bien présent sur une large portion du territoire. Cependant, l’intérêt et la nécessité de mieux contrôler les concentrations se fait de plus en plus ressentir. En tant que laboratoire leader mondial, je pense que Radonova a les moyens de contribuer à une meilleure prise de conscience du risque lié au radon. Notamment grâce à son expérience, sa capacité d’innovation et ses services, commente Thomas Chauvin.

– Nous savons d’expérience qu’une bonne connaissance des conditions locales est nécessaire pour réussir sur le plan international. Thomas dispose d’une formation et d’une expérience qui nous confère une meilleure visibilité pour développer notre influence France, commente Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories.

Le secteur public et les diagnostiqueurs immobiliers comme locomotive

– J’ai la conviction que c’est sous l’impulsion des autorités du secteur public mais également des professionnels de l’immobilier et du radon que le marché s’éveillera réellement. Les collectivités locales en appui des professionnels du radon commencent en effet à investir plus activement dans la lutte contre ce gaz. Il est nécessaire de se tenir prêt à satisfaire une demande exigeante. Aussi bien dans la qualité des produits que des services proposés, poursuit Thomas.
– Radonova est accrédité conformément à la norme ISO 17025. C’est également le seul laboratoire à proposer un service en ligne innovant, facilitant la mesure et optimisant l’analyse : Radonline. Nous sommes prêt à répondre efficacement aux exigences du marché français. Je suis fier que Radonova ait décidé de placer en moi sa confiance pour développer la société dans mon pays d’origine, conclut Thomas.

Thomas Chauvin est diplômé d’un master en urbanisme de l’Université de Nantes. Il dispose d’une connaissance approfondie de l’organisation territoriale française pour avoir travaillé comme maître d’ouvrage sur différents projets d’aménagement en France.

Selon l’OMS, 3 à 14% des cas de cancer du poumon auraient pour cause une exposition excessive au radon. L’OMS recommande une valeur limite pour la teneur en radon de 100 Bq / m3.

Pour plus d’informations sur le radon et la mesure du radon, cliquez ici

L’accréditation garantit la qualité d’une mesure de radon

By Mesure No Comments

L’accréditation garantit un niveau de qualité optimal car elle impose un cahier des charges strict au laboratoire qui en dispose. En effet, plusieurs évaluations sont conduites chaque année par des organismes indépendants chargés de vérifier que l’ensemble des systèmes de production et d’analyses soient conformes aux exigences de l’accréditation. Il s’agit d’une démarche volontaire, gage d’un haut niveau de qualité et de service.
Il faut savoir que tous les laboratoires proposant des détecteurs de radon ne sont pas nécessairement accrédités. Pourquoi cela ? L’accréditation coûte cher et se répercute naturellement sur le coût final du détecteur. Or, la plupart des clients cherchent avant tout à payer moins cher, ce qui explique que certains laboratoires choisissent de se passer de ce gage de qualité.
En matière de radon, une mesure accréditée ne peut être obtenue que de la part d’un laboratoire accrédité conformément à la norme ISO / IEC 17025. Par ailleurs, la mesure doit également suivre les instructions fournies avec les détecteurs.

Pourquoi l’accréditation est-elle importante ?

Lorsqu’un client commande une mesure du radon, il s’attend naturellement à ce que la mesure soit effectuée avec professionnalisme et avec précision. Un laboratoire non accrédité ne pourra pas garantir cela.
– Le risque est important, car une mesure réalisée sans accréditation ne peut garantir de résultats fiables. En effet, une mesure peu, voir imprécise peut avoir des conséquences lourdes. Mesurer de faibles taux dans un environnement de travail ou le niveau de radon est véritablement élevé peut avoir des conséquences graves sur la santé des travailleurs. A l’inverse si l’on mesure des taux important dans un environnement ou les niveaux de radon s’avèrent réellement faibles peut engendrer des frais de travaux inutiles, commente Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories.
Notre conseil pour des mesures fiables : toujours privilégier la technologie de mesure du radon d’un laboratoire accrédité. En France, dans le cadre de mesures réglementaires, les mesures doivent être réalisées par un laboratoire accrédité.

Pourquoi choisir Radonova ?

– Nos processus de mesure sont très régulièrement révisés par un organisme gouvernemental indépendant. En Suède, c’est le SWEDAC (équivalent COFRAC) qui est chargé de cette mission. Cet organisme vérifie que nous respectons un certain nombre de normes de mesure, y compris la norme ISO / IEC 17025.
– Nous sommes également contrôlés vis-à-vis de notre impartialité et préférerons toujours privilégier l’honnêteté et la transparence même lorsque cela dessert nos intérêts. Radonova est certes un acteur commercial mais également un acteur de premier plan dans la prévention contre les effets nocifs du radon.
– Nos appareils de mesure du radon sont constamment calibrés dans les règles de l’art. Nous confrontons en effet régulièrement nos appareils à des chambres de radon de l’Autorité de Sureté Radiologique ou la valeur de radon est connue de manière à contrôler la précision de nos appareils.
– Nous participons à des tests comparatifs nationaux et internationaux exigeants où nous figurons très régulièrement en tête des classements.
Notez que l’accréditation peut se rapporter à différentes méthodes de mesure. Par conséquent, il est important de vérifier les types de mesures pour lesquelles un laboratoire est accrédité. Radonova est accrédité pour les mesures dans l’air intérieur et dans l’eau. Vous trouverez ici plus d’informations sur Radonova et nos méthodes de mesure accréditées.

Nos clients peuvent nous faire confiance

Depuis octobre 1995, Radonova est accrédité pour la mesure du radon sans discontinuité depuis 1995. Cela signifie que nous pouvons garantir des mesures de haute qualité et précises du radon. Forts de cette accréditation et de délais d’analyse et de livraison parmi les plus rapides du marché, nous sommes devenus le choix numéro 1 pour les particuliers et les entreprises qui souhaitent effectuer une mesure correcte du radon aussi efficacement que possible.

Conférence « Le radon dans l’environnement » à Cracovie

By Actualités No Comments

Radonova a participé fin mai à la conférence internationale sur le radon à Cracovie. Cette troisième édition avait pour thème « Le radon dans l’environnement ». L’événement a été organisé par l’Institut de physique nucléaire IFJ-PAN à Cracovie.
Un certain nombre de projets de recherche et de nouvelles solutions visant à réduire les effets nocifs du radon ont ainsi pu être présentés. Ainsi, la directive européenne BSS 59/2013 / EURATOM et sa traduction dans les différents contextes européens fut au cœur des discussions. Introduite en 2018 elle a pour but de contribuer à renforcer la santé des travailleurs contre les dangers liés au radon..

Garantir la qualité des mesures, une priorité pour L’UE

José-Luis Gutiérrez Villanueva secrétaire de l’ERA (European Radon Association) ainsi que Tryggve Rönnqvist représentaient Radonova. Ce dernier est notamment intervenu pour présenter un exposé sur le thème « L’adsorption de radon dans le plastique des détecteurs, une source de mauvais étalonnages ». Lors de la conférence, Radonova a également présenté la dernière version d’ATMOS – le renifleur de radon le plus sensible au monde.

– La conférence de Cracovie est l’une des plus importantes de cette année. Des chercheurs et des entreprises du monde entier se rassemblent et échangent sur leurs expériences. Par conséquent, un atelier a également été organisé sur la manière dont les mesures du radon sont effectuées afin de garantir la plus grande sécurité et fiabilité possibles. En outre, l’exigence pour garantir la qualité des mesures du radon figure dans les priorités de l’UE. Dans ce contexte, Radonova, en tant que premier laboratoire mondial sur le radon, souhaite apporter son savoir et son expérience à ce sujet, commente José-Luis Gutiérrez Villanueva.

Risques liés au radon

Lorsqu’il se forme, sa composition gazeuse lui permet de sortir du sol et de se retrouver à l’air libre et pénétrer dans les poumons. Au fil du temps, le radon décroit lui-même en éléments eux aussi radioactifs. Lorsque le radon et ses descendants se transforment, ils émettent un rayonnement alpha qui peut provoquer de graves dégâts sur les tissus organiques.
Ainsi, l’inhalation de radon ou de ces descendants solides agglomérés autour de poussières peut présenter un risque important pour la santé. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 3 à 14% des cas de cancer du poumon sont causés par le radon. L’OMS recommande de ne pas dépasser le niveau de 100 Bq / m3.

Pour plus d’informations sur le radon et la mesure du radon, cliquez ici »
Pour plus d’informations sur la conférence internationale sur le radon de cette année, cliquez ici »

ATMOS : Nouvelle version du renifleur de radon le plus léger et sensible au monde

By Actualités, Mesure No Comments

Radonova Laboratories lance une nouvelle version du détecteur de radon ATMOS. La nouvelle version pèse 4,5 kg, présente un nouveau design, plusieurs nouvelles fonctionnalités et des fonctionnalités logicielles améliorées. Le nouvel ATMOS est conçu pour permettre des mesures du radon encore plus rapides et plus efficaces sur le terrain. ATMOS nouvelle version est d’ores et déjà disponible.
L’instrument a été développé pour répondre aux besoins d’un marché international en pleine croissance qui exige des instruments modernes, efficaces et agréables pour la mesure du radon.

Une demande en augmentation pour des mesures du radon

Le besoin en instruments de mesure fiables et facilement utilisables sur le terrain ne cesse d’augmenter à mesure que l’on observe que de plus en plus de foyers et de lieux de travail présentent des niveaux de radon en augmentation.
Afin de déterminer les sources de pénétration du radon dans l’air intérieur, l’opérateur charger de la mesure a donc besoin d’un instrument capable d’indiquer précisément et sans délais un niveau fiable de radon. Par ailleurs, il est parfois nécessaire de mesurer les variations du radon toutes les minutes et dans différents contextes afin de clarifier les variations dans la journée. Le nouvel ATMOS est conçu dans cette optique et permet de simplifier et d’optimiser le travail de terrain.

Des rapports de mesure rapides et fiables

ATMOS est unique car il s’agit de l’instrument le plus sensible et le plus léger pouvant être utilisé sur le terrain et en laboratoire.
– Grâce à son format compact, sa légèreté et à sa portabilité générale, ATMOS peut facilement et rapidement être transporté d’un lieu à un autre. Le logiciel mis à jour facilite l’extraction des données et permet de créer rapidement des rapports de mesure fiables. Patrik Starck, physicien technique et responsable du développement de Radonova, explique que la dernière version d’ATMOS permet aux opérateurs de réaliser beaucoup plus de mesures sur une période donnée par rapport aux autres instruments disponibles sur le marché.
– Comparé aux versions précédentes, l’instrument a été entièrement repensé. Seule la chambre de mesure reste la même. Cependant, à ce sujet, Patrik Starck ajoute que la chambre de mesure était probablement la seule partie de l’appareil qui était techniquement la plus aboutie.

Marché international croissant

Les versions précédentes d’ATMOS ont principalement été distribuées en Suède. Face à la demande internationale en augmentation, Radonova a adapté sa capacité de production dans l’usine de la société à Uppsala.
– Il est bien entendu satisfaisant de voir que la demande s’internationalise. Le nouvel ATMOS a éte lancé à l’issue de plusieurs années de recherche et de développement. De ce fait, l’enthousiasme du marché vis à vis du produit est la preuve concrète que de plus en plus de personnes et d’entreprises reconnaissent les avantages de l’appareil, commente Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories.

Nouvelles spécifications ATMOS:

-Léger et compact, simplifiant le travail sur le terrain
-Poids: 4,5 kg Taille: 500 x 385 x 220 mm (L x H x P)
-Nouveau logiciel permettant d’éditer des rapports de mesure rapides et sécurisés
-La chambre de pulsation a une sensibilité élevée et un temps de réponse rapide
Fonction Chirp – évalue le niveau du contenu dans les espaces confinés
-Communication PC via un port USB
– Historique > 10 ans pour les données de mesure
La version de base d’ATMOS est disponible au prix de 8 945 €HT.

Risques liés au radon

Le radon est un gaz radioactif naturel issu de la chaîne de désintégration de l’Uranium 238. Poursuivant le processus, le radon se décompose pour former des descendants qui prennent la forme d’atomes métalliques radioactifs qui peuvent se coincent dans nos voies respiratoires lorsque le radon, gazeux est inhalé. Lorsqu’une désintégration se produit et qu’un descendant se forme un rayonnement ionisant est émis. Ces rayonnements sont particulièrement dangereux pour les cellules des voies respiratoires et peuvent être à l’origine du développement d’un cancer. En France le radon serait ainsi à l’origine d’environ 1900 et 2500 décès par cancers du poumon. Pour limiter les effets du radon, L’OMS recommande donc de limiter les concentration à 100 Bq/m3.

Description du produit ATMOS

ATMOS dispose d’un système de déshumidification intégré de manière à assurer que la teneur en humidité de l’air n’interfère pas avec la mesure. Le déshumidificateur fonctionne dans des conditions d’humidité saturée pour des températures allant jusqu’à 40°C. ATMOS affiche également un tableau des 10 derniers niveaux mesurés par temps d’intégration sélectionné. Pour chaque mesure calculée du radon, l’utilisateur peut également visualiser l’incertitude associée à la mesure. La déshumidification d’air d’ATMOS est automatique et entièrement intégré à l’instrument. La pression atmosphérique, la température et l’humidité de l’air s’affichent à l’écran et sont enregistrés pour chaque mesure. Comme la valeur de mesure s’affiche en direct lorsqu’une nouvelle mesure démarre, l’utilisateur n’a pas à attendre la fin du cycle de mesure pour connaitre la valeur mesurée.
ATMOS dispose d’un logiciel d’analyse des données de mesure. L’écran tactile de 3,5 pouces indique :
– la teneur en radon en Bq/m³,
– l’incertitude depuis le début de la mesure,
– le temps d’intégration, l’heure de la mesure,
– l’heure et la date.
L’appareil est fourni avec une sangle, un sac de protection, un adaptateur secteur 24 V CC et un tuyau de 3 mètres avec adaptateur. Le logiciel de lecture et de génération de rapports fonctionne sous Windows et est inclus avec l’instrument. Le logiciel permet de lire les données de mesure stockées dans l’appareil afin d’évaluer les variations dans le temps ainsi que le spectre d’énergie. Ce logiciel est compatible avec les anciennes versions de Windows.
ATMOS mesure la désintégration alpha du radon et de ses descendants. Il est totalement insensible aux rayonnements gamma. Les rayonnements alpha des différents isotopes sont détectés. L’utilisateur peut définir la durée d’intégration souhaitée. Plus la durée est longue, plus la mesure sera précise. Le spectre d’énergie de mesure est enregistré toutes les 10 minutes pendant la mesure. Permettant ainsi à l’utilisateur de garantir la qualité des données de mesure.

Pour plus d’informations sur le nouvel ATMOS cliquer ici
Pour plus d’informations sur le radon et la mesure du radon, cliquez ici

Nouveau record pour Radonova – Presque 30 000 détecteurs analysés en une semaine

By Actualités No Comments

Le mois de Mai correspond traditionnellement à une période de haute activité pour Radonova. Cette année, nous avons battu notre record du nombre de détecteurs analysés en une semaine. Oscar Wännerud, responsable du laboratoire de Radonova, commente la situation :

– En Mai, nous entrons dans la période de l’année la plus intensive en matière d’analyse de détecteurs de radon. En effet, dans de nombreux pays, la saison de mesure du radon se termine fin avril, entraînant de fait un pic d’activité sur tout le mois de Mai. Cette année,la troisième semaine de Mai a été particulièrement intense puisque nous avons analysé 29 626 détecteurs. C’est un record historique pour Radonova qui nous conforte ainsi dans notre place de leader mondial de la mesure et de l’analyse du radon.

Maintien des normes de qualité et analyse rapide grâce à la numérisation

– L’un des plus grands défis de cette période de l’année est de garantir une durée d’analyse aussi courte que possible sans consentir le moindre compromis qualitatif. Ceci a pu être réalisé malgré les gros volumes réceptionnés chaque jour au laboratoire grâce à notre service de gestion des mesures en ligne : RadOnline. Nos clients ont ainsi pu s’assurer de disposer de résultats rapides. Notre équipe opérationnelle est compétente, formée et dotée d’une vaste expérience dans l’industrie du radon. Nous consacrons ainsi toute notre énergie à garantir le plus haut niveau de qualité de service pour nos clients par une remise en question permanente de nos méthode de production et d’analyse.

L’importance de la nouvelle législation

Depuis la mise en application de la nouvelle directive de l’UE sur la radioprotection (2013/59 / Euratom) en 2018, certains employeurs ont pour devoir de s’assurer des niveaux de radon dans les lieux de travail.

Nous avons constaté cette année une nette augmentation du nombre d’entreprises mesurant le radon sur les lieux de travail. Compte tenu des risques pour la santé que représentent des niveaux élevés de radon, nous sommes heureux de participer à l’amélioration de la qualité de l’air intérieur. Mesurer le radon est facile bon marché au regard des risques encourus, tant pour les particuliers que pour les employeurs. Notre équipe se tient à votre disposition pour vous épauler dans votre projet de mesure.

Pour en savoir plus sur le radon et ses risques, cliquez ici

Nouveau record pour Radonova – Presque 30 000 détecteurs analysés en une semaine

Radonova, fer de lance du projet metroRADON, partage son expérience lors du forum annuel de la CARST

By Actualités No Comments

José-Luis Gutiérrez Villanueva, expert en radon chez Radonova, a récemment pris la parole à la CARST, la conférence annuelle de l’Association canadienne des scientifiques et technologues du radon. José-Luis fut le seul représentant non nord-américain à être invité à participer au forum. Notre expert a pu ainsi partager son expérience acquise auprès de metroRADON – le plus grand projet Europe sur le radon et les technologies de mesure.

Intérêt et coopération internationale

L’intérêt pour les questions et les technologies liées au radon se constate de plus en plus au Canada. La conférence CARST a ainsi été une excellente occasion de partager des connaissances avec des praticiens du radon expérimentés et également confrontés au problème du radon mais dans des conditions différentes. Le radon est en effet un domaine où la coopération internationale est primordiale. Radonova souhaite s’impliquer dans toutes les initiatives de partage de connaissances. Ainsi nous attachons une grande importance à la relation avec CARST et d’autres organisations, commente José-Luis Gutiérrez Villanueva.

Le radon est un problème de santé mondial qui serait à l’origine d’environ 230 000 cas de cancer du poumon chaque année. C’est donc un sujet sérieux sur lequel il est important de s’investir.
CARST a été fondée e 2011. Aujourd’hui, l’organisation compte plus de 300 membres comprenant un certain nombre de sociétés, y compris Radonova. Bill Rounds, président de Radonova, siège au conseil d’administration de CARST.

José Luis Gutiérrez Villanueva travaille sur les problèmes liés au radon depuis 15 ans. Il est l’auteur d’une thèse sur « Les concentrations de radon dans le sol, l’air et l’eau dans une zone granitique : développement et mesures instrumentaux » (Université de Valladolid, 2008). C’est un expert en analyse de données et dans les techniques de mesure du radon. José-Luis est également secrétaire de l’Association européenne du radon et possède une vaste connaissance des travaux internationaux sur le radon.

Plus d’informations sur le radon et la mesure du radon ici
CARST : plus d’informations ici
metroRADON : plus d’informations ici

Combien de détecteurs sont nécessaires pour mesurer un lieu de travail ?

By Lieu de travail, Mesure No Comments

Depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle directive de l’UE sur la radioprotection (2013/59 / Euratom) en 2018, les employeurs situés dans les zones dites à risque doivent obligatoirement connaître les niveaux de radon sur leur lieu de travail. Cette nouvelle loi a par ailleurs entraîné une augmentation considérable du nombre de bâtiments devant faire l’objet d’une mesure sur le territoire français. Or, mesurer le radon ne s’improvise pas. Chaque mesure doit être faite selon des règles précises pour s’assurer d’une mesure fiable.

En tant que laboratoire leader mondial, Radonova met à disposition un guide pratique pour aider les employeurs à effectuer correctement leurs mesures.

Obtenir une vue d’ensemble selon la méthode « réglementaire »
Commencez donc par effectuer une mesure dans le respect des recommandations de la loi. En France, cela signifie que la mesure doit durer un minimum de 2 mois avec des détecteurs issus d’un laboratoire accrédité et s’effectuer entre Octobre et Avril. Cette méthode permettra de définir un taux moyen annuel d’exposition au radon exprimé en Bq/m3.

Privilégier plus de mesures que pas assez

Combien de détecteurs sont nécessaires ? C’est la question qui revient très souvent lorsqu’un projet de mesure se lance. Malheureusement, très peu d’informations concernant la méthodologie à adopter sont mises à disposition par les autorités. Rendant ainsi difficile l’estimation exacte de ses besoins. Radonova recommande ainsi de se référer à la méthodologie internationale publiée par l’IRMA (association internationale de mesure du radon).
Il peut être tentant de réduire au minimum le coût du projet mesure en limitant au maximum le nombre de détecteurs commandé. Cette pratique est la plupart du temps une fausse bonne idée. En effet, il est toujours préférable de disposer de plus de points de mesures que de pas assez car en cas de mesure anormalement élevée, il sera plus facile de cibler plus précisément les sources d’entrée du radon. Le coût d’un détecteur reste finalement faible eu égard au coût supplémentaire que pourrait représenter des investigations complémentaires réalisées par un spécialiste.
Multiplier les points de mesures permet ainsi de se prémunir face à des coûts importants initialement imprévus.

Règles de calcul du nombre de détecteurs nécessaires

La méthode de l’IRMA pour calculer le nombre de détecteurs de radon nécessaires est la plus effice pour une mesure fiable. Suivez le guide :

• Les détecteurs de radon doivent être placés dans des pièces où les employés passent plus de 4 heures par jour et dans des sous-sols où ils restent plus de 50 heures par an.

• Pour les grandes pièces et les locaux situés au rez-de-chaussée ou au sous-sol, il convient d’installer un détecteur de radon tous les 150 m²

• Pour les grandes salles et les locaux des autres étages, il convient d’installer un détecteur de radon tous les 250 m²

• Utiliser au moins deux détecteurs de radon par bâtiment et par étage

• Toujours mesurer dans les salles où vous et vos collègues passez le plus de temps

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez un doute. Nos équipes de spécialistes sauront vous épauler dans votre projet de mesure

Tests intercomparatif: Radonova obtient d’excellentes notes aux tests PHE

By Actualités, Mesure No Comments

Radonova obtient d’excellentes notes aux tests intercomparatifs PHE

Les laboratoires Radonova ont obtenu de très bons résultats à l’issue de tests intercomparatifs réalisés par la société publique PHE (Public Health England). Les tests sont effectués pour 5 concentrations de radon différentes. Radonova y a participé avec deux types de détecteurs différents pour chaque niveau de concentration, soit 10 mesures intercomparatives réalisées. Dans tous les cas, les résultats de Radonova différaient de moins de 4% par rapport à la valeur de référence ce qui confirme l’excellente qualité de nos produits.

Le processus consiste à réaliser 5 mesures différentes. On réalise ces mesures dans des conditions atmosphériques où les concentrations de radon sont différentes. Une fois la mesure terminée, on compare les résultats obtenus par les différents détecteurs participant au test avec le niveau de référence officiel indiqué par PHE pour chacune des 5 mesures. Les résultats obtenus avec le détecteur Duotrak de Radonova sont particulièrement impressionnants. En effet, trois des cinq essais indiquent un écart de moins de 1% par rapport à la valeur de référence.

Un test exigent

Radonova participe régulièrement à ce type de tests intercomparatifs. Nos produits y figurent très régulièrement aux avant postes mais jamais nous n’avions réussi à atteindre un tel niveau. Il s’agit assurément de nos meilleurs résultats à ce jour. Nous sommes très fiers de ces résultats qui viennent couronner notre engagement constant en faveur du développement de la qualité de nos détecteurs de radon ainsi que de nos instruments et méthodes de mesure. Déclare Karl Nilsson, directeur général de Radonova Laboratories.

Le test intercomparatif de PHE fait parti des tests les plus exigeants au monde. On y soumet les détecteurs à des expositions très variables situées entre 137 et 2180 kBqh / m3 impliquant de fait des exigences particulièrement élevées en terme de fiabilité et de fonctionnalité. Nous sommes ainsi fiers de pouvoir continuer à fournir à nos clients des dispositifs de mesure de très haute qualité. Par ailleurs ces résultats confirment notre position de leader dans le domaine des mesures du radon. Commente Tryggve Rönnqvist, spécialiste radon chez Radonova.

EURADOS crée un nouveau groupe de travail dédié au radon

By Actualités No Comments

Le groupe européen de dosimétrie des rayonnements (EURADOS) a mis en place un nouveau groupe de travail. Il sera consacré spécifiquement à la mesure du radon. L’activité d’EURADOS s’est toujours historiquement portée sur les rayonnements dans les secteurs de la santé et de l’industrie. L’attention accrue portée spécifiquement au radon s’explique en partie par les conséquences de la nouvelle directive Euratom relative aux normes de base (59/2013), récemment transcrite en France à l’été 2018.

Collaboration internationale

José-Luis Gutiérrez Villanueva, expert en radon chez Radonova, a récemment participé au sommet EURADOS en Pologne. Il nous parle du nouveau groupe de travail mis en place sur le radon :
De manière générale, de plus en plus de personnes s’intéressent et se forment aux impacts nocifs liés au radon,. Ses effets ont récemment été une nouvelle fois soulignés dans un nouveau rapport de l’OMS. Le nouveau groupe de travail d’EURADOS est un nouvel exemple de collaboration internationale. Il témoigne ainsi de l’intérêt mondial grandissant suscité par le radon. Grâce au partage des connaissances, nous sommes de plus en plus à même de comprendre les problèmes liés à la mesure du radon et à l’impact d’une exposition trop importante à ce gaz. Les travaux d’EURADOS sont très importants et cette initiative contribuera à coup sûr à faire en sorte que davantage de personnes aient accès aux connaissances et aux risques liés au radon.

José-Luis Gutiérrez Villanueva travaille depuis 15 ans sur les problèmes liés au radon. Il est l’auteur d’une thèse sur « Les concentrations de radon dans le sol, l’air et l’eau dans une zone granitique : développement et mesures instrumentaux » (Université de Valladolid, 2008). C’est un expert en analyse et dans les techniques de mesure du radon. En tant que secrétaire de l’Association européenne du radon, José-Luis possède également une vaste connaissance des travaux internationaux sur le radon.

Pour plus d’informations sur EURADOS, rendez-vous sur www.eurados.org
Pour en savoir plus sur le radon et la mesure du radon rendez-vous ici

La cave, points d’entrée privilégié du radon dans les maisons

By Mesure No Comments
Fenêtres de mauvaise qualité
Pompe de puisard
Fissures dans les fondations
jonctions
Fissures dans la dalle de béton
Drains
Supports de fixation

Beaucoup de maisons disposent d’un sous-sol ou d’une cave. Le radon peut ainsi toujours pénétrer dans votre maison par la cave. L’image ci-contre indique les points de pénétrations du radon les plus fréquents. Bien sûr, toutes les maisons ne sont pas forcément sujettes à l’ensemble de ces éléments de conception. Néanmoins, il est important de garder à l’esprit que chacun de ces points d’entrée pourrait contribuer à un niveau élevé de radon dans la maison.

Le dépistage du radon est le seul moyen de savoir si votre maison contient des niveaux élevés de radon dangereux. Le radon est un cancérigène de classe A responsable de nombreux cancers du poumon.

N’attendez plus et mesurez votre maison maintenant !

La mesure à court terme, le bon choix lors d’une vente immobilière

By Logement No Comments

Le radon est un sujet important lors de la vente d’une maison. Informer précisément l’acquéreur sur le niveau de radon permet souvent d’aboutir à une transaction plus saine. Malheureusement, dans la plupart des cas, le temps de la vente ne permet pas de réaliser une mesure classique sur plusieurs mois. La mesure sur le court terme devient alors une solution intéressante. En effet, une mesure à court terme correctement effectuée fournit à l’acheteur et au vendeur une indication du niveau de radon tout à fait fiable

La mesure à court terme la plus précise au monde

Afin de répondre à ce type de besoin, Radonova a mis au point le détecteur de radon le plus précis au monde pour les mesures à court terme – Rapidos. Rapidos est utilisé dans le monde entier et très souvent dans le cadre de transactions immobilières. Mais qu’est-ce qui rend Rapidos meilleur que d’autres détecteurs de radon?

Les principales caractéristiques qui distinguent Rapidos des autres détecteurs sont les suivantes :

  • Possibilité de mesurer des niveaux de radon faibles de l’ordre de 50 Bq / m³
  • Résultat extrêmement fiable comparé à d’autres solutions pour la mesure à court terme
  • Des emballages sous vide sécurisés et datés pour la livraison des détecteurs
  • Les temps d’analyse et de réponse les plus rapides du marché

Rapidos peut mesurer le radon avec un degré de fiabilité relativement élevé. Cela notamment grâce  au volume de mesure du détecteur deux à trois fois supérieur à celui des autres marques. Le volume de mesure est la quantité d’air contenue dans la chambre du détecteur (où se déroule le processus de mesure). Un volume plus important permet de mesurer plus de particules alpha, qui se forment lorsque le radon se désintègre. Cela fournit ainsi des données plus complètes et de meilleure qualité.

Haute qualité à tous les niveaux

La capacité d’effectuer des mesures très précises à court terme dépend également de la qualité du film utilisé pour la fabrication des détecteurs. De plus, pour garantir une analyse précise, il est important de limiter au maximum l’exposition du film au radon au cours du processus de fabrication et d’emballage (c’est-à-dire avant le début de la mesure). On nomme ainsi les quelques traces laissées par la désintégration du radon lors de ce processus « traces de fond ». Dans cet objectif, Radonova s’impose des conditions de propreté et de traçabilité draconiennes de façon à minimiser au maximum le nombre de traces de fond sur ses films. De même, afin d’éviter d’exposer les détecteurs au radon lors de la livraison et du stockage, tous les détecteurs sont emballés sous vide. Cela permet de contrôler facilement et à tout moment si un paquet présente une fuite.

Radonova participe régulièrement à divers tests comparatifs externes de manière à garantir une qualité élevée et constante. Radonova est également contrôlé annuellement par un organisme indépendant délivrant les certifications ISO 17025, ISO 9001 et ISO 14001 nécessaires à notre activité.

Par ailleurs, Radonova propose à tous ces clients les délais d’analyse les plus courts du marché. Ce qui permet notamment lors de mesures à court terme de raccourcir encore plus les délais entre la commande l’édition du rapport d’analyse.

Le radon en bref

Le radon est un gaz invisible provenant du sol et présent dans l’air que nous respirons. Il se désintègre formant des descendants sous forme d’atomes métalliques radioactifs. Ceux-ci se retrouvent piégés dans nos voies respiratoires et émettent des radiations. Ainsi, respirer un air sujet à une concentration élevée de radon dans l’air peut être à l’origine d’un cancer du poumon.

Une concentration élevée de radon constitue le principal risque cancérogène dans le domaine de la qualité de l’air intérieur. Environ 230 000 personnes dans le monde développent un cancer du poumon chaque année en raison de niveaux élevés de radon.

En savoir plus sur la mesure du radon dans votre habitation, cliquez ici

Savoir interpréter les cartes du radon

By Actualités, Mesure No Comments

«Carte du radon» est un terme qui revient fréquemment quand on parle du risque lié au radon. Une carte du radon délimite simplement des zones dans lesquelles il existe un risque de trouver des concentrations élevées en radon. Ces cartes sont disponibles au niveau national et parfois régional. Elles sont néanmoins à considérer à leur juste place. En effet, bien qu’elles constituent un outil de base indispensable, les informations qu’elles contiennent n’informent pas ou très rarement sur les teneurs en radon à l’intérieur des bâtiments.

Malgré cela, Radonova constate qu’un nombre croissant de particuliers ou d’entreprises utilisent des cartes de radon pour déterminer le niveau de radon dans l’air intérieur sans même procéder à une mesure.

«Les cartes du radon sont conçues pour délivrer une information sur le risque potentiel de telle ou telle zone vis-à-vis du radon.  En aucun cas, il ne peut s’agir d’une donnée fiable et exhaustive sur les niveaux de radon à l’intérieur d’un bâtiment particulier », commente Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories.

«Les autorités et experts compétents en matière de radon savent généralement à quelles fins les cartes de radon peuvent être utilisées. Les problèmes se posent lorsque le grand public tire des conclusions hâtives pour estimer le niveau de radon chez eux. Croyant pouvoir économiser le coût d’une mesure en tenant compte uniquement des données figurant dans ces cartes ou des résultats de la mesure du voisin, ils décident d’économiser le coût d’une mesure.»

Pourquoi les cartes du radon n’indiquent pas les niveaux de radon dans les bâtiments déjà investigués ?

Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles les cartes du radon ne constituent pas un outil fiable pour déterminer les niveaux de radon dans un bâtiment.

Les cartes ne montrent pas les variations locales

La production d’une carte du radon est toujours le résultat d’un compromis. Il est très complexe de répertorier l’ensemble des spécificités géologiques locales et encore moins de réaliser suffisamment de mesures permettant d’affirmer une connaissance absolue. Les niveaux de radon peuvent en effet varier considérablement même au sein d’une commune mais également entre deux bâtiments voisins. En effet, les niveaux de radon dans l’air intérieur dépendent en grande partie des caractéristiques techniques du bâtiment et de sa perméabilité à l’air et au sol. Ainsi, même au sein d’un périmètre aussi restreint soit-il, il peut exister des variations importantes.

Il n’existe pas de norme pour la production de cartes du radon.

En France la carte, la carte servant à définir les zones à risque ne tient compte d’aucune mesure réalisée mais simplement des facteurs géologiques. Dans d’autres pays, les cartes s’obtiennent en mesurant les niveaux de radon au sol, ou en utilisant des données provenant de mesures effectuées à l’intérieur de la zone. Cependant, il n’y a pas de lien systématique entre le niveau de radon dans le sol et les niveaux de radon à l’intérieur. Certes, un bâtiment construit sur une zone où les mesures indiquent un haut niveau de radon présente un risque plus probable qu’ailleurs. Néanmoins, d’autres facteurs, tels que les méthodes ou les matériaux de construction, peuvent avoir un impact plus important encore. La variabilité des méthodologies de production des cartes est un facteur de base á connaitre pour pouvoir les utiliser à bon et escient.

Les matériaux de construction peuvent émettre du radon

Dans un pays comme la Suède, l’utilisation du béton léger bleu est un bon exemple de la manière dont un matériau de construction entre en jeu dans les niveaux de radon mesurés. En Suède, environ 15% de toutes les concentrations élevées mesurées sont causées par le béton léger bleu. Cependant, les cartes de radon produites ne tiennent quasiment jamais compte de ce type de paramètre.

Les cartes ne sont pas toujours à jour

Les concentrations de radon mesurées ne sont pas éternelles. Une mesure prise il y a 15 ans, par exemple, n’est plus considéré comme fiable. L’environnement ou le bâtiment lui-même a peut-être été modifié rendant dès lors les mesures obsolètes. En effet, les modernisations, les modifications de la ventilation et les travaux préparatoires ne sont que quelques exemples de facteurs pouvant avoir un impact majeur sur les niveaux de radon dans l’air intérieur. Les autorités françaises recommandent de renouveler les mesures tous les 10 ans.

«Ainsi, même si vous vivez dans une zone définie comme étant une zone à faible risque, il est important de garder à l’esprit qu’il peut toujours y avoir d’importantes variations locales. Rappelons que le radon est, après le tabagisme, la cause la plus courante de cancer du poumon. Se fier uniquement aux informations présentes sur les cartes pour juger du risque réel revient à exposer dangereusement votre santé ou celle de vos employés». Conclut Karl Nilsson.

L’importance de mesurer systématiquement les bâtiments

Le seul moyen d’obtenir une connaissance fiable des niveaux de radon dans l’air intérieur est de le mesurer. Le processus est simple et peu coûteux au regard des risques encourus. Les cartes de radon ont toutefois encore un rôle à jouer, car elles fournissent aux autorités un outil technique de base facilitant la hiérarchisation des efforts d’inspection. Elles permettent ainsi de bâtir des politiques publiques territoriales.

La carte du radon France

Le radon en tant que risque pour la santé – Rapport de l’OMS

By Actualités No Comments

Le dernier rapport de l’OMS intitulé «Principes directeurs pour le logement et la santé» décrit comment le logement et la santé des personnes sont affectés par divers facteurs. Ce rapport décrit entre autres le radon, comme un risque pour la santé. Il définit notamment le radon comme un agent cancérigène au même titre que la fumée de tabac.

L’OMS souligne en effet que les effets nocifs du radon sont considérables. L’organisation propose ainsi de réduire le niveau de référence du radon à 100 Bq/m³. Soit le tiers du niveau de référence établi dans la directive 2013/59 / EURATOM : 300 Bq/m³.

Le radon cause le cancer du poumon

Le radon en tant que risque pour la santé est un problème mondial. Chaque année, il serait responsable d’environ 230 000 cas de cancer du poumon, avec un taux de mortalité élevé. José-Luis Gutiérrez Villanueva, expert en mesures de Radonova, commente le dernier rapport de l’OMS :

«Il est important que le radon ne soit pas isolé, mais considéré comme un polluant parmi d’autres. À cet égard, le rapport de l’OMS est clair. Il décrit les effets nocifs du radon, ainsi que les mesures préventives à prendre pour réduire les niveaux de radon. Compte tenu que ce gaz est à l’origine d’un très grand nombre de cas de cancer du poumon, il est essentiel d’en prendre la pleine mesure.

«Le radon est un problème mondial. Le rapport de l’OMS précise également qu’il doit être combattu au niveau national. Pour être efficace, chaque pays a besoin d’un programme bien développé qui puisse être adapté aux circonstances de chaque cas.  »

José-Luis Gutiérrez Villanueva travaille sur les questions liées au radon depuis 15 ans. Auteur d’une thèse intitulée «Les concentrations de radon dans le sol, l’air et l’eau dans une zone granitique : développement et mesures instrumentales» (Université de Valladolid, 2008). Il est un expert dans les domaines de l’analyse des données et des différentes méthodes de mesure du radon. En tant que secrétaire de l’Association Européenne du Radon, José-Luis possède également une vaste connaissance des travaux internationaux en lien avec le radon.

Pour plus d’informations, le rapport «Principes directeurs sur le logement et la santé» est disponible ici.

Approfondissez vos connaissances sur le radon en consultant notre FAQ ici.

Un projet canadien choisit Radonova pour l’analyse d’échantillons de radon

By Actualités, Mesure No Comments

Le laboratoire suédois Radonova a été mandatés pour analyser des échantillons de radon dans le cadre de la grande campagne canadienne «Evict Radon». Cette campagne vise à réduire l’incidence du radon dans les foyers canadiens. Elle ambitionne également de prévenir le cancer du poumon à résultant d’une exposition prolongée au radon. Le Dr Aaron Goodarzi de l’Université de Calgary est à la tête de cette campagne menée dans la province de l’Alberta.

Le radon est mesuré pendant au moins 90 jours puis envoyé pour analyse à Radonova. Les résultats serviront de base à la poursuite des études sur l’impact de l’exposition au radon sur l’environnement et la santé des habitants. Le projet se veut transversal. Il implique des médecins, des biologistes, des géologues, des architectes ainsi que d’autres experts de domaines variés. Le choix de l’Alberta n’est pas anodin. On estime en effet que dans certaines régions d’Alberta, une maison sur six est touchée par le radon. On y diagnostique également chaque jour, un cancer du poumon causé par le radon.

Une étude qui peut devenir un modèle pour des projets similaires

«Nous sommes bien sûr fiers qu’un projet aussi vaste et important ait choisi Radonova comme partenaire pour l’analyse de ses mesures de radon. Même si Radonova est finalement le seul opérateur à disposer de l’ensemble des certifications ISO requises. Nous sommes conscients que nous occupons aujourd’hui une place prépondérante dans la mesure et l’analyse du radon. À ce titre, nous souhaitons nous impliquer toujours plus dans les initiatives visant jouer un rôle actif dans la réduction des expositions au radon. La campagne « Evict Radon » semble à ce titre particulièrement importante, car elle est complète et bien planifiée. Cela signifie qu’après la fin de la campagne, elle peut servir de modèle pour des projets similaires ». Déclare Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories.

Après le tabac, le radon est la cause la plus courante de cancer du poumon. Cela en fait un grave problème mondial de santé publique. En effet, le radon serait responsable chaque année dans le monde d’environ 230 000 cas de cancer du poumon.

Pour plus d’informations sur la campagne Evict Radon, rendez-vous sur Evict radon
Pour plus d’informations sur le radon et ses mesures, cliquez ici.

Le rachat de Gammadata dote Radonova d’un panel d’instruments complet pour la mesure du radon

By Actualités, Mesure No Comments

En rachetant la division des instruments de mesure du radon de Gammadata Instruments, Radonova Laboratories renforce sa position de leader mondial dans la mesure du radon. En effet, Radonova dispose maintenant dans son catalogue d’un vaste panel d’instruments de mesure, adpatés à chaque situation.

Radonova est désormais en mesure de répondre efficacement et en toute fiabilité à toutes les applications connues en matière de mesure du radon.

«Avec ce rachat, nous avons accès à des produits de pointe de la recherche et du développement. Comme par exemple, ATMOS, le renifleur de radon le plus sensible au monde. Nous disposons désormais d’une large gamme d’instruments de mesure et de produits. Nous sommes dorénavant en mesure de proposer à nos clients, nouveaux ou existants, des solutions optimales de mesure du radon. Notamment sur le marché européen où la demande pour des mesure du radon sur les lieux de travail est en constante progression ». Déclare Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories.
Dag Sedin, est l’un des fondateurs de Gammadata. Il dispose de 30 ans d’expérience dans le développement d’instruments dédiés à la mesure des rayonnements ionisants. Dag assumera le rôle de consultant chez Radonova Laboratories.

Dag, à propos du rachat de Gammadata :

«Notre intégration au sein des laboratoires Radonova va nous permettre d’intensifier fortenent nos recherches. Et ainsi de pour pouvoir continuer à fournir les instruments de mesure du radon les plus innovants disponibles sur le marché. Radonova nous fournit une excellente plateforme pour développer de nouvelles lignes de produits actuellemt en cours de développement. Le premier d’entre eux sera une mise à jour du détecteur de radon ATMOS. En outre, Radonova dispose d’un vaste réseau de partenaires bien établi qui offrira de nombreuses nouvelles possibilités de croissance lorsque de nouveaux produits seront commercialisés. ”

Pour plus d’informations, contactez Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories AB
Téléphone: +46 (0) 70-639 01 31, E-mail: karl.nilsson@radonova.com

En savoir plus sur le radon, cliquez ici.

ATMOS, le renifleur de radon le plus sensible au monde.

Les montres, horloges et cadrans lumineux vintage émettent du radon

By Actualités No Comments

Au début du XXe siècle, les scientifiques mirent au point un moyen de mélanger le «radium 226» à la peinture. Créant ainsi une «peinture radioluminescente». Cette innovation fut largement utilisée dans la fabrication des montres, des horloges et des téléphones vintage. Même dans les avions on utilisait ce procédé pour permettre aux appareils de navigation de briller dans le noir.

Un constat alarmant mais incomplet

Cependant, cette technique luminescente conduisit à des évènements indésirables. En effet, en 1925, un groupe de peintres au radium, surnommés par la suite « les filles du radium », poursuivirent leur employeur en justice suite à l’apparition de problèmes de santé. On pensa que ces problèmes provenaient uniquement de l’ingestion de radium dû à la pratique du « pointage du pinceau » largement répandue à l’époque. En effet, pour affiner les poils de leurs pinceaux, les peintres avaient pour habitude d’en lécher l’extrémité. Cette pratique ayant pour conséquence l’ingestion de petites quantités de peinture radioluminescente présents sur le pinceau et donc de radium. Ainsi, en 1930, la technique de «pointage du pinceau» fut interdite.

Cet évènement amena ainsi les gens à croire que le radium ne présentait aucun risque pour la santé dès lors qu’il n’était pas ingéré.

Une découverte qui change la donne

Soixante ans plus tard, des chercheurs de l’Université de Northampton, décidèrent d’étudier la manière dont les  montres, horloges et téléphones vintage autrefois revêtus de peinture au radium pouvaient influer sur les niveaux de radon dans l’air.

L’étude se réalisa dans une petite chambre à coucher. On mesura alors le niveau de radon de base dans la pièce. Une fois l’étalonnage réalisé, les chercheurs installèrent 30 montres à cadran au radium dans la pièce. L’objectif était de constater à quel point le niveau de radon pouvait changer. Quelques temps plus tard, les chercheur procédèrent à une nouvelle mesure. On constata alors une très forte augmentation du niveau de radon dans la pièce. Le niveau de radon dépassait en effet de 134 fois le niveau plafond recommandé par l’EPA (Agence de Protection de l’Environnement des États-Unis).

Cette première étude du genre fut le témoin d’un risque jusqu’alors méconnu et négligé. Dès lors, les autorités décidèrent de collecter l’ensemble des montres à cadran en radium ou d’autres objets recouverts de peinture radioluminescente.

Malgré ces précautions, il reste encore en circulation de nombreux objets radioluminescents. Réfléchissez-y avant de craquer pour une montre vintage.

.

Lire l'article original (en anglais) ici

Radonova introduit le datage de ses détecteurs pour des mesures toujours plus fiables

By Actualités, Mesure No Comments

Radonova Laboratories renseigne dorénavant une date limite d’utilisation sur chacun de ses détecteurs . Associé au conditionnement sous vide récemment lancé, la réalisation d’une mesure avant cette date limite garantit ainsi sa précision mais également une analyse fiable.

Tryggve Rönnqvist, responsable technique chez Radonova Laboratories, décrit les avantages du datage des détecteurs :
«En datant chaque emballage individuel, nous augmentons encore la fiabilité de mesure et du suivi à court terme. Si la mesure du radon est effectuée avec Rapidos sur une période de sept à dix jours par un détecteur stocké pendant un an, le résultat pourrait en être affecté. Plus précisément, il est plus difficile de mesurer de manière fiable les concentrations les plus basses si la période de surveillance est courte et la durée de stockage avant mesure longue. Même si nous parlons ici de petites déviations, nous souhaitons que nos clients puisse disposer de résultats les plus précis possible.  »

Une gestion des stocks plus facile pour nos clients

– Notre système facilite avant tout la gestions des stocks de nos clients disposant de leur propre stock de détecteurs de radon. Ils peuvent en effet optimiser plus facilement la logistique de leurs entrepôts. Surtout pour la gestion des stocks de détecteurs type Rapidos. Ainsi, dans le domaine immobilier par exemple, ou l’on réalise souvent des mesures courtes, les agents peuvent savoir immédiatement dans quel ordre utiliser les détecteurs.

– Bien que nos mesures soit déjà à la pointe de la fiabilité, le datage de chaque détecteur et le nouvel emballage sous vide nous aident à offrir une surveillance du radon encore plus simple et plus fiable.

Le nouvel emballage sous vide récemment lancé offre une durée de stockage maximale de huit mois pour la mesure à court terme et trois ans pour la surveillance à long terme. Radonova recommande cependant de commencer les mesures à long terme dans les 18 mois. En effet, l’incertitude de la mesure diminue d’autant plus tôt que la surveillance commence.

Pour plus d’informations sur le radon et la mesure du radon, contactez-nous ici

Pourquoi le radon est-il dangereux ?

By Logement No Comments

Procéder à une mesure de radon lors de l’achat d’une maison ou d’un bien est important. Mais au fait, c’est quoi le radon ? Quand devient-il nécessaire de le mesurer et pourquoi est-il dangereux ?

Le symbole chimique du Radon est Rn et il porte le numéro atomique 86. Il fait partie des gaz dit « inertes ». C’est-à-dire qu’il existe sous forme gazeuse à température ambiante et qu’il n’interagit pas avec les autres éléments qui l’entoure. Cependant, ce gaz est radioactif. Il décroit par lui-même, c’est-à-dire qu’il va émettre des radiations ionisantes de particules alpha dangereuses en continu lors de sa décroissance.

Les radiations ionisantes sont dangereuses

Toutes les particules qui composent notre environnement sont constitués d’un noyaux et d’électrons gravitant autour.  Lorsqu’une radiation ionisante se produit, les rayonnements alpha viennent expulser un ou plusieurs électrons d’une particule. D’un atome initialement stable, celle-ci devient alors un ion chargé électriquement capable d’interagir avec d’autres particules. De telles réactions peuvent endommager ou altérer les molécules d’ADN et causer des mutations génétiques, des cancers et tuer des cellules. Pour cette raison, les radiations ionisantes sont dangereuses pour la santé.

Pourquoi sommes-nous plus exposés au radon à l’intérieur qu’à l’extérieur ?

Dans sa forme normale, comme mentionné plus haut, le radon est un gaz. Ne suffit-il donc pas de simplement aérer pour libérer ces particules qui s’accumulent ? Dans certains cas oui, une bonne ventilation suffira à limiter la concentration de radon. Cependant, il faut garder à l’esprit que ce gaz va s’infiltrer en continu. Surtout si le bâtiment est construit sur et/ou à partir de matériaux générateurs de radon comme le granite.

Il faut bien garder à l’esprit que le radon est issu d’une chaine de décroissance nucléaire. C’est-à-dire qu’il se forme à partir de deux particules mères (Uranium et Radium) elles aussi radioactives et présentent naturellement dans certains types de roches. Ainsi, les régions connues pour être riches en Uranium ou en radium sont particulièrement concernées par la question du radon. Il est donc assez commun dans ces régions de retrouver de fortes concentrations de radon dans les caves qui sont en contact presque exclusif avec le sol environnant.

Les effets à long terme de l’exposition au radon

Une exposition prolongée à de hauts niveaux de radon dans l’air intérieur peut être à l’origine du développement de cancers, notamment du poumon. Ainsi, il est déconseillé de passer trop de temps à l’intérieur d’un bâtiment trop exposé. Bien que l’OMS recommande de maintenir le niveau maximum de radon en dessous de 100 bq/m3, en France, l’Etat fixe à 300 Bq/m3 dans les principales pièces de vie, la limite à partir de laquelle il devient nécessaire d’entreprendre des mesures de remédiation.

Ecotrak® – La mesure du radon dans le sol

By Actualités, Mesure No Comments

Radonova lance un nouveau produit pour une mesurer avec fiabilité le radon dans le sol

Les laboratoires Radonova lancent un nouveau détecteur permettant la mesure du radon dans le sol plus efficace et plus facile.

Le nouveau détecteur Ecotrak® peut être utilisé avant les nouvelles constructions et les modernisations de propriétés. Il fournit des informations rapides et fiables sur la quantité de radon dans le sol testé.

Contrairement aux détecteurs concurrents, Ecotrak® est approuvé par des tests comparatifs internationaux. Le détecteur est fourni dans un sac Tyvek, qui le protège contre l’humidité, la saleté et d’autres facteurs pouvant affecter le résultat.

 

Il n’est pas nécessare de renvoyer immédiatement Ecotrak®. Il peut en effet être collecté et stocké chez le revendeur pendant une courte période. Cela permet une gestion simple et plus efficace. En effet, plusieurs détecteurs provenant de lieux différents et présentant des périodes de mesure différentes peuvent ainsi être envoyés pour analyse en même temps.

«La mesure du radon dans le sol est relativement simple. L’enjeu reste néanmoins de fournir un résultat fiable quel que soit le contexte. Ainsi, le produit se doit d’être très qualitatif et et donc capable de résister aux contraintes particulières liées à la mesure dans le sol.
Obtenir de telles garanties n’est possible qu’en faisant appel à un laboratoire accrédité et reconnu pour participer régulièrement aux tests internationaux.», déclare Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories.

«Avec le lancement de ce nouveau détecteur, nous rendons le contrôle du radon dans le sol plus simple et plus sûr que jamais. Indépendemment du projet de construction, connaitre le niveau de radon le sol est une donnée importante. En effet, si la mesure montre que le site présente un «risque élevé», il sera alors possible de prévoir les équipements nécessaires pour limiter la pénétration du radon à l’intérieur du bâtiment.», déclare Oskar Boström, chef de produit chez Radonova Laboratories.

Le radon en bref

L’uranium et le radium sont les deux éléments qui contribuent le plus aux niveaux de radon présents dans le sol. Les niveaux de radon peuvent varier considérablement en fonction du type de sol. En règle générale, plus la composition du sol est « aérée », plus le niveau de radon est élevé. Inversement, une composition plus compacte rend plus difficile la circulation du radon dans le sol jusqu’a l’air libre.

Ecotrak® en bref

  • Couvert par des études comparatives internationales rigoureuses
  • Insensible à l’humidité (de grandes quantités d’eau peuvent toutefois affecter les résultats)
  • Livré dans un sac de protection Tyvek
  • Peut être collecté et stocké pendant une courte période (pour un traitement efficace de plusieurs mesures)
  • La mesure dure généralement entre un et sept jours
  • Peut être utilisé toute l’année (à condition que le sol soit exempt de givre)
  • Utiliser au moins trois détecteurs pour les 100 premiers m² du site où se situeront la propriété ou la construction. Après cela, il est judicieux de placer un détecteur supplémentaire par tranche de 50 m².

Pour plus d’informations sur le nouveau détecteur Ecotrak®, contactez Radonova ici

Le radon, un risque pour la santé dans les lieux de travail

By Lieu de travail No Comments

Le Radon est un gaz inerte qui émet des rayonnements ionisants. Cela signifie que le radon est radioactif. Les rayonnements ionisants peuvent causer des dommages aux cellules jusqu’à provoquer des cancers. Le cancer du poumon est le plus souvent constaté dans le cas d’une trop forte exposition au radon.

Le radon est un élément venant directement du sol lors de la désintégration de l’uranium. Il existe donc naturellement. Il peut ainsi modifier la composition de l’air des sous-sols mal isolés ou en contact direct avec le sol. Il peut ainsi constituer un risque important pour la santé.

Comment savoir si le radon constitue un risque pour la santé dans un lieu de travail ?

Il est facile de mesurer les niveaux de radon dans les lieux de travail et ainsi vérifier si la valeur mesurée excède le niveau ou le radon devient un danger pour la santé. En France le seuil s’établit à 300Bq/m3. Si le niveau mesurer excède ce seuil, cela signifie qu’il est dangereux de passer trop de temps dans l’établissement.

Mesurer le radon est facile, il suffit de placer des détecteurs dans les pièces les plus fréquentés. Dans les habitations, on les place généralement dans le séjour et dans les chambres les plus utilisées. Dans les lieux de travail, il s’agit de repérer les lieux ou les employés passent le plus de temps.

Il existe deux différents types de détecteurs : ceux permettant une mesure sur le long terme et ceux sur le court terme. Les premiers doivent être utilisés pendant les mois d’hivers et doivent rester en place pendant deux à trois mois pour fournir des résultats les plus complets. L’analyse de ces détecteurs permet ensuite de fournir une « valeur moyenne annuelle ». Les détecteurs à court terme sont utilisables sur des périodes plus courtes. Ils sont efficaces sur des périodes d’exposition d’environ 10 jours et s’utilisent à n’importe quelle saison. Cependant, les résultats issus de ces mesures sont moins précis que les mesures sur le long terme. Ils permettent néanmoins de disposer d’une information fiable rapidement.

Que faire en cas de niveaux de radon importants ?

Il existe plusieurs façons différentes pour lutter contre un niveau de radon important. Le plus commun et le plus facile à mettre en œuvre reste de simplement augmenter la ventilation. Cela permet à l’air de se renouveler plus vite et ainsi d’éviter au radon de se concentrer dans l’air.

Radonova rejoint metroRADON

By Actualités No Comments

Radonova devient membre du plus grand projet européen sur le radon.

Radonova Laboratories rejoint metroRADON, le plus grand projet européen d’étude des problèmes liés au radon et de l’équipement de mesure.

MetroRADON regroupe les principaux opérateurs nationaux en Europe.  Comprenant à la fois des entreprises ainsi que diverses universités et instituts de recherche.

En tant que membre de ce groupe, Radonova apportera donc sa longue expérience de la mesure du radon avec des dispositifs passifs, c’est-à-dire différents types de dosimètres et de détecteurs de radon.

Le projet metroRADON et le groupe d’intérêts qu’il représente signifient «Métrologie pour la surveillance du radon». Ce projet sur le radon est financé par l’EMPIR (le Programme européen de métrologie pour l’innovation et la recherche).

«Il est naturel que Radonova joue un rôle actif au sein de ce groupe d’intérêts. Nous y abordons la question du radon dans une perspective globale. L’échange d’expériences et de recherches a en effet une incidence majeure sur la capacité de chaque pays à réduire les effets nocifs du radon sur la santé ». Dixit le directeur général de Radonova Laboratories, Karl Nilsson.

«Radonova a participé à plusieurs réunions organisée par metroRADON au cours de l’année et devient maintenant un membre actif et efficace du consortium. Nous avons ainsi l’intention d’apporter de précieuses connaissances dans le domaine de la surveillance du radon tout en examinant de plus près les recherches et l’expérience d’autres pays ». Déclare le spécialiste du radon des Laboratoires Radonova, José-Luis Gutiérrez Villanueva.

Pour plus d’informations sur le projet, rendez-vous sur www.metroradon.eu.

En savoir plus sur le radon en cliquant ici.

La COIRA choisit les détecteurs de radon de Radonova pour une étude internationale majeure

By Actualités No Comments

Les laboratoires Radonova fourniront des détecteurs de radon à une importante étude internationale menée par la COIRA (Coalition des associations internationales du radon). L’objectif du projet est de comparer les résultats de mesure du radon obtenus par les principales institutions de surveillance dans le monde dans le domaine de la radioprotection. Le projet a débuté en août 2018 et durera deux ans.

“C’est un projet très important. Cela nous aidera à adopter une méthode de travail plus cohérente et une plus grande précision dans nos travaux. COIRA construit un forum pour l’expertise globale et collective sur le radon. Nous sommes par conséquent fiers de participer activement à ce forum en tant que fournisseur d’équipements de mesure ainsi que pour le partage de connaissances », déclare Karl Nilsson, membre du conseil d’administration de la COIRA et PDG de Radonova Laboratories.

Notre spécialiste radon à Radonova, José-Luis Gutiérrez Villanueva, est membre du comité de projet. Il est présent en tant qu’expert et représentant de l’ERA, l’un des coordinateurs scientifiques du projet (COIRA). José Luis Gutiérrez Villanueva s’implique également dans le travail d’analyse des données collectées.

«Une étude comparative aussi complète sous-entend que nous pourrons avoir accès à des outils de référence dans quelques années. Cela rendra ainsi la surveillance du radon plus sûre et plus efficace », explique-t-il.

Créée en 2015, la COIRA et compte cinq associations membres : ERA (Association européenne du radon), AARST (Association américaine des scientifiques et des technologues du radon), CARST (Association canadienne des scientifiques et des technologues du radon), UKRA (Association britannique du radon) et NGRA (le groupe nordique des associations du radon).

Pour plus d’informations sur le projet, visitez le site www.coiraradon.com.

Vous pouvez en savoir plus sur le radon et les risques associés ici.

Guide pour la mesure du radon dans le lieu de travail

By Lieu de travail, Mesure, Tous No Comments

Selon la directive européenne sur la radioprotection 2013/59/Euratom entrée en vigueur en juin 2018, les employeurs ont la charge de déterminer les concentrations de radon sur le lieu de travail. Ils doivent également prendre des mesures appropriées pour réduire les niveaux de radon en cas de mesure révélant des résultats dépassant les limites fixées. Ainsi, l’introduction de cette nouvelle directive, pose la question de savoir comment gérer la surveillance du radon sur les lieux de travail.

Comment mesurer efficacement le radon sur les lieux de travail ?

Il est en réalité facile de mesurer le radon. Il suffit de commander des détecteurs de radon, et de les disposer conformément aux prescriptions. Veiller à bien relever les dates de début et de fin de mesure ainsi que l’emplacement des détecteurs. Une fois la mesure terminée, il suffit de récupérer les détecteurs et de les envoyer au laboratoire pour analyse. Un rapport sera alors transmis par courrier électronique ou mis à disposition en ligne. Plusieurs aspects doivent néanmoins être pris en compte. Il faut en effet déterminer le nombre de détecteurs nécessaires et optimiser au mieux leur placement pour réaliser une mesure la plus fiable possible. Par ailleurs, mettre en place un processus de mesure optimisé est très important. Cela permet de garantir l’efficacité, la sécurité et la fiabilité de la mesure.

Les exigences relatives à la surveillance du radon sur le lieu de travail

La personne en charge de la mesure doit s’assurer du sérieux du laboratoire choisi. Les mesures doivent en effet s’effectuer avec des détecteurs de radon provenant d’un laboratoire agréé.

Ainsi, il est important de veiller à ce que :

– le laboratoire dispose de l’accréditaion ISO 17025 pour la mesure du radon dans l’air intérieur

– la livraison des détecteurs s’effectue sous un délai d’environ 2-3 jours à compter de la commande

– l’édition du rapport d’analyse se fasse dans un délai d’une semaine au plus tard après réception des détecteurs en laboratoire.

– le laboratoire dispose d’une application Web multi support (smartphone, tablette, ordinateur) permettant de saisir les détails de la mesure directement sur le terrain et d’accéder rapidement et intuitivement à l’ensemble des données relatives à la mesure (filtrer par adresse, nom de la propriété, code de commande, téléchargement des rapports d’analyse)

Il est également important d’informer et de former le personnel vis-à-vis du projet de mesure et de le tenir informé des résultats. Ainsi, une campagne d’information est souvent nécessaire avant de procéder à la mesure. De même, une formation au personnel de nettoyage est nécessaire de manière à limiter au maximum les risques de déplacement ou de chute pendant la mesure (des colliers de serrage type serflex peuvent être utilisés).

Combien de détecteurs de radon sont nécessaires pour surveiller le radon sur le lieu de travail?

Radonova recommande de suivre les directives de l’IRMA (International Radon Measurement Association).

Voici les lieux à mesurer lors d’une campagne de dépistage :

– Les pièces et lieux régulièrement utilisés plus de quatre heures par jour

– Tous les lieux souterrains ou autres emplacements utilisés par toute personne pendant plus de 50 heures par an où il existe un risque de pénétration importante de radon

– Tous les lieux / pièces pertinents situés au sous-sol et au rez-de-chaussée. Dans les grands espaces, déployez au moins un détecteur tous les 150 m2.

– Aux étages supérieurs : au moins deux détecteurs et au moins un par 250 m2.

Que se passe-t-il si vous dépassez la valeur de référence?

Commencer par réaliser une nouvelle mesure ciblée sur les heures de travail en utilisant un détecteur approprié (Duotrack de Radonova). Les lieux de travail étant généralement mieux ventilés pendant les heures de travail, le niveau de radon mesuré est souvent inférieur au taux mesuré initialement.

Si la mesure dépasse toujours la valeur de référence, il est nécessaire de prendre des mesures pour réduire le niveau de radon. Un contrôle et une meilleure calibration du système de ventilation est souvent une solution suffisante. Cependant, pour toute intervention de remédiation, nous vous recommandons de contacter un expert en radon qui pourra déterminer l’origine de l’infiltration du radon et suggérer des mesures appropriées.

Comment mesurer le radon ?

By Mesure No Comments

Le radon est à la fois un gaz inerte et radioactif. C’est-à-dire qu’il émet des particules ionisantes. Des personnes s’exposant excessivement à ces radiations au travail ou à la maison, peuvent subir des lésions cellulaires pouvant mener au cancer. Ainsi, on estime qu’entre 3 et 14% de cancers du poumon dans le monde causé par le radon.

Le radon provient du sol

Le radon est naturellement présent dans le sol puisqu’il est lui-même issu de la désintégration radioactive de l’uranium. Les caves des bâtiments et autres salles directement en contact avec le sous-sol sont les plus exposées au radon.

Le radon se mesure en utilisant des dosimètres

Le radon est habituellement mesuré par le biais de ce qu’on appelle des « dosimètres à radon ». Il s’agit de petites capsules à placer à l’intérieur des habitations ou des lieux de travail pendant une certaine période afin de constater les niveaux de concentration de radon dans les pièces où la mesure se réalise.

Cela signifie qu’il est donc préférable de placer les dosimètres dans les pièces ou vous passez le plus de temps comme les chambres à coucher ou le séjour. Il peut même être utile de placer dans une même pièces deux dosimètres à deux endroits de manière à obtenir une mesure la plus précise qu’il soit.

Mesure rapide ou mesure longue

Il existe deux différents types de dosimètres utilisables pour mesurer le radon. La première permet de réaliser des mesures sur le long terme. Il s’agit de la méthode la plus répandue. Cette mesure sur le long terme permet d’obtenir une valeur moyenne annuelle du niveau de radon dans l’air intérieur.

Attention, ces mesures sur le long terme sont uniquement possibles pendant les mois les plus froids de l’année. En effet, durant cette période, les gens ventilent moins leur intérieur qu’en été, ce qui a tendance à concentrer le radon et permettre une mesure optimale.   

Une mesure longue s’effectue sur une période allant de deux à trois mois. La seule chose à faire est de positionner les dosimètres et les laisser en place sans les toucher sur toute la période avant de les renvoyer pour analyse.

Pour ceux dont le temps nécessaire à une mesure longue serait un obstacle, il est également possible de réaliser une mesure rapide. Ces dosimètres-là ne permettent pas de disposer d’une valeur moyenne annuelle. Cependant, ils peuvent fournir rapidement une indication du niveau d’exposition au radon du bâtiment. Ils peuvent notamment parfaitement convenir dans le cadre d’une transaction immobilière. En effet, les mesures rapides s’effectue sur une période allant jusqu’à 10 jours et peuvent s’effectuer à n’importe quelle période de l’année.

Après la mesure

A l’issue de la période mesure correspondante au dosimètre utilisé, il suffit de renvoyer le matériel au laboratoire. Une fois l’analyse effectuée, un rapport complet vous est communiqué. Ce processus s’effectue en générale sous une semaine.

Nouvelle application Web – informations en temps réel et nouvelle interface

By Actualités No Comments

Lancement de la nouvelle version de notre application web dédiée à nos clients et nos partenaire – RadOnline.
Cette nouvelle version complètement revue propose une interface plus intuitive. Elle permet à ses utilisateurs d’accéder aux rapports, mesures et autres données et mises à jour en temps réel.

« Le lancement de cette nouvelle application vise à rendre encore plus facile l’utilisation de notre système de mesure et d’analyse des échantillons de radon. La nouvelle version de RadOnline permet un accès sécurisé à toutes vos informations que vous soyez connectés via un PC, un smartphone ou un autre appareil mobile. L’application web offre également une navigation plus facile avec des fonctions de recherche, de filtrage et d’exportation de données efficaces.

En reliant l’onglet « Mon Compte » directement à la base de données Radonova, nos clients disposent désormais d’un accès plus efficace aux informations désirées. Ce nouvel s’adapte à tous les types de projets de mesures, grand  ou petit. Nous pensons également qu’il est important de fournir une expérience positive à tous les niveaux. Aussi, avec le nouveau RadOnline, notre ambition est  d’associer fiabilité et haute qualité des mesures de radon avec le meilleur niveau service possible pour nos clients. »

Karl Nilsson, PDG de Radonova.

Quelques éléments inclus dans la nouvelle version :

  • Une meilleure vision globale et facilité d’enregistrement des données relatives aux mesures et d’accès aux résultats
  • La possibilité de filtrer les mesure selon l’adresse, le type de bâtiment, client, etc..
  • La possibilité de télécharger des rapports PDF compilés
  • L’interface logicielle s’adapte au type d’appareil utilisé

L’historique, les informations et les mesures en cours restent disponibles pour nos clients et partenaires actuels via la nouvelle application web. Ainsi, ils peuvent continuer à utiliser les mêmes informations d’identification qu’auparavant. Notre service client reste cependant à votre disposition en cas de perte d’information à l’adresse suivante : kundservice@radonova.se

Pour plus d’informations sur notre nouvelle application Web, contactez-nous directement au 06 87 17 09 49 ou via ce formulaire

Radonova obtient un excellent score aux tests comparatifs européens

By Actualités No Comments

.

Radonova Laboratories a obtenu de très bons résultats lors des tests références menés par le bureau fédéral allemand pour la radio protection BfS (Bundesamt für Strahlenschutz). Les tests comparatifs de quatre échantillons de radon montrent un écart de mesure inférieur 10% par rapport à la valeur référence. Dans ce test, on expose les dosimètres à différents niveaux de radon puis on compare les résultats avec les valeurs références officielles spécifiées par BfS.

BfS est l’acteur leader européen en matière de calibration de la mesure du radon.  C’est l’un des quelques établissements accrédités pour la calibration selon la norme ISO17025

« Radonova s’associe à ce genre de test comparatifs depuis de nombreuses années et obtient le plus souvent de bons résultats. Les derniers résultats publiés par BfS démontrent ainsi notre exigence vis-à-vis de notre qualité. Ils prouvent également que nous figurons parmi les plus fiables en matière de mesure du radon ». 

Karl Nilsson, PDG de Radonova

« Les tests comparatifs BfS figurent parmi les plus exigeants. Ils requièrent des standards de qualité extrêmement élevés à tous les niveaux. Il est donc toujours bon de constater que nos capacités et nos compétences sont reconnues par un acteur tel que BfS. De même, il est important que nos clients puissent continuer à associer Radonova avec les meilleurs niveaux de qualité et de fiabilité ». José-Luis Gutiérrez, Ingénieur spécialiste radon à Radonova

Cliquez ici pour en savoir plus sur le radon et les mesures du radon.

Pourquoi trouve-t-on du radon dans les habitations et d’où vient-il ?

By Logement No Comments

En tant que propriétaire ou futur acquéreur vous avez peut-être déjà entendu parler du radon. Ce gaz ,que l’on peut trouver à l’intérieur des habitations et potentiellement dangereux pour la santé, d’où vient-il ?

Le radon est un gaz naturellement présent dans le sol et dans les roches du sous-sol. C’est un gaz inerte qui a pour symbole chimique « Rn » et numéro atomique « 86 » dans le tableau périodique des éléments. C’est le caractère radioactif qui rend potentiellement dangereux le radon. C’est-à-dire que le radon émet des radiations « ionisantes » qui peut affecter les systèmes biologiques. Le radon fait ainsi parti d’une chaine de désintégration nucléaire qui comprend des éléments plus connus comme l’uranium et le radium, eux-mêmes radioactifs.

Les radiations ionisantes causent des d’importantes lésions aux cellules de corps jusqu’à provoquer leur mort et la destruction des molécules d’ADN. Ces radiations peuvent engendrer des mutations and mener jusqu’au cancer. Le cancer du poumon est la forme la plus répandue pouvant être causée par le radon.

D’où provient le radon que l’on trouve dans les habitations ?

Le radon provient de la désintégration de l’uranium et du radium. Ces éléments sont naturellement présents parfois en grande quantité dans le sous-sol. La construction d’un bâtiment, particulièrement avec un sous-sol, sur un tel environnement peut engendrer des complications liées au radon.  En effet, les parties du bâtiment en contact avec le sol sont autant de possibilités pour le radon de pénétrer et de s’accumuler à l’intérieur.

Dépistage et mesure

Il est facile de procéder au dépistage du radon dans les habitations. Commandez auprès d’un laboratoire compétent des dosimètres qu’il vous suffit de disposer selon les indications fournies dans les pièces que vous souhaitez mesurer. La mesure doit durer quelques mois avant de renvoyer les détecteurs au laboratoire pour analyse. Une fois analysés vous disposerez d’une valeur annuelle moyenne pour chaque pièce mesurée. En France, il n’existe pas de réglementation concernant les mesures dans les habitations. Cependant, la réglementation concernant les lieux de travail et les ERP indique un seuil de 300 Bq/m3 pour les , il devient nécessaire de mettre en place des mesures de remédiation.

Améliorer votre connaissance sur le radon ici.

Les effets nocifs du radon confirmés par une récente étude

By Actualités No Comments

Le dernier numéro de l’Environmental Health Studies (EHP) publie une étude basée sur des données provenant de 66 pays. Elle confirme qu’il existe bien un lien clair entre l’exposition au radon et le risque de cancer du poumon. Les données mises à jour de 2012 indiquent en effet qu’environ 226 000 personnes sont décédées du cancer du poumon lié au radon cette année-là. Cela signifie que le radon est responsable d’environ 3% des décès liés au radon .

«Après le tabac, le radon est la cause la plus fréquente de cancer du poumon. Cela fait du radon un sujet majeur de santé publique mondiale.  Il doit être traité à l’aide de connaissances et de technologies modernes », commente Karl Nilsson, PDG de Radonova Laboratories.

«Il est aujourd’hui possible de détecter et de traiter différents degrés de nocivité de radon. Néanmoins, il est nécessaire que d’autres pays du monde s’emparent sérieusement de ce sujet. La Suède et les États-Unis mettent déjà en place des mesures importantes visant à limiter l’exposition de la population au radon. Cependant, il reste encore de nombreuses décisions et même parfois une prise de conscience à prendre dans beaucoup de regions du monde pour réduire les risques du radon sur la santé», a déclaré Karl Nilsson.

Cette étude est présentée dans le numéro 5 (2018) de l’EHP et peut être consultée ici.

La question du radon appelle une coordination internationale

By Actualités No Comments

L’expert en mesures de Radonova, José-Luis Gutiérrez, a participé aux rencontres organisées par l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA).

l’AIEA a récemment organisé un atelier de travail à Sarajevo. Il s’agit de travailler à l’amélioration de la coordination et de contribuer à une meilleure uniformisation des procédés pour l’analyse et la mesure du radon. José-Luis Gutiérrez Villanueva, de la société suédoise Radonova, était présent en tant que spécialiste de la mesure du radon. Nous avons posé des questions à José-Luis, l’un des principaux experts européens dans ce domaine.

Pourquoi un atelier de travail de ce type est-il important?

Cette rencontre est un forum important où les études et les résultats de différents pays peuvent être partagés avec d’autres. C’est également un lieu de rencontre important pour les pays qui ne sont pas membres de l’UE et qui ne sont donc pas couverts par les directives EURATOM, mais qui appartiennent quand même à l’AIEA et donc couverts par les directives de l’AIEA. En ce sens, l’atelier de travail organisé par l’AIEA nous offre une plateforme large et efficace pour l’échange de connaissances.

En quoi est-il important d’avoir une perspective internationale sur la question du radon?

Globalement, nous constatons qu’il existe des différences dans la manière dont les différents pays traitent le problème du radon. Malgré l’existence de directives et de réglementations internationales, il est clair que les travaux et les programmes relatifs au radon diffèrent considérablement d’un pays à l’autre. Une rencontre de ce type nous permet d’échanger des connaissances et de parvenir à une compréhension commune. L’objectif étant de définir la meilleure approche possible dans le travail à venir. Nous nous sommes ainsi particulièrement intéressés à la manière dont les bases de données et les analyses de statistiques provenant de différentes études pouvaient être utilisées.

Selon vous, quel est le plus gros défi si nous considérons le radon comme un problème mondial?

L’un des principaux défis consiste à savoir comment communiquer sur les questions relatives au radon en général et appréhender les risques en particulier. Les différences en matière de priorités et de jugement des zones à risque en sont un exemple. Différents pays peuvent arriver à différentes évaluations et classifications des risques même si les conditions géologiques sont fondamentalement les mêmes.

José-Luis Gutiérrez Villanueva travaille sur les problèmes liés au radon depuis 15 ans. En 2016, il publie son doctorat intitulé «L’exposition au radon dans les habitations de patients atteints de cancer du poumon: étude de cas» (Université de Cantabrie). C’est un expert en analyse de données et dans les différentes méthodes de mesure du radon. José-Luis est secrétaire de l’Association Européenne du Radon (AER).  Il possède ainsi une grande expérience dans le domaine du radon à l’international.

Les rencontres organisées par l’AIEA se sont tenues à Sarajevo du 12 au 14 juin 2018. Le thème était «Atelier régional : sur les bases de données et les analyses statistiques, harmonisation des protocoles et procédures de mesure du radon».

Elargissement du zonage du risque lié au Radon en France

By Tous One Comment

Elargissement du zonage

L’arrêté du 27 juin 2018 pris en application des décrets n° 2018-434 et 2018-437 du 4 avril  2018 modifie le zonage radon en France.  Il ajoute aux départements déjà ciblés, des « zones à potentiel radon ». L’objectif vise en effet à définir un zonage plus fin à l’échelle du territoire. Ceci dans le but de mieux protéger les travailleurs et le public.

Ci-contre, la carte des zones à potentiel radon.

Trois nouvelles zones de risque d’exposition sont ainsi introduits :

  • En zone 1 : les communes à potentiel radon faible ;
  • En zone 2 : les communes à potentiel radon faible mais sur lesquelles des facteurs géologiques particuliers peuvent faciliter le transfert du radon vers les bâtiments ;
  • Enfin en zone 3 : les communes à potentiel radon significatif.

Les impacts opérationnels

Ce nouveau zonage introduit certaines modifications dans les dispositions existantes en matière de mesure du radon.

En ERP

  • Un dépistage obligatoire pour tous les ERP situés en zone 3
  • Un dépistage obligatoire pour les ERP des zones 1 & 2 ou une mesure précédente indiquant un taux supérieur à 300Bq/m3
  • Le dépistage obligatoire dans ces ERP doit être renouvelé au moins tous les dix ans, sauf si la concentration en radon reste inférieure à 100 Bq/m3 lors de deux dépistages consécutifs.

Sur les lieux de travail

Les employeurs doivent désormais intégrer le risque radon dans la démarche d’évaluation des risques. Cette obligation s’applique ainsi sur l’ensemble du territoire. Toutefois, les actions de prévention conduites par l’employeur tiendront compte du potentiel radon de la zone où se situe le lieu de travail ainsi que des résultats d’éventuels dépistages déjà réalisés.

Pour les particuliers

Le droit à l’information du public sur les risques majeurs, prend désormais en compte le risque lié au radon quelle que soit la zone à potentiel radon. De plus, une information obligatoire des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers sur le risque lié au radon s’applique dans les communes de la zone 3.

Voir l’article original ici

L’importance de mesurer le radon où que vous viviez

By Logement No Comments

En France, il existe une carte indiquant quelles sont les différents niveau d’exposition au radon. En conséquence, les personnes vivant dans les zones les moins exposées ont tendance à penser que le risque ne les concernent pas. C’est faux, le radon est présent presque partout en France. Le risque est ainsi généralisé à l’ensemble du territoire. En effet, il existe des différences locales considérables au sein des zones résidentielles. Ce constat a été confirmé par des études menées par Radonova. C’est pourquoi il est toujours important de systématiquement mesurer le radon indépendamment des cartes (ici et ici).

Pourquoi existe-il de si grandes différences locales de concentration de radon ?

Cela dépend des variations du niveau de radon dans le sol et de la qualité de construction, maintenance et rénovation des bâtiments.

Les concentrations de ce gaz dans le sol dépend de divers facteurs. Ainsi la répartition des atomes d’uranium et de radium au sein des différents types de roche ainsi que de la composition de nos sols constituent les principales causes. C’est l’eau et l’air présents dans le sol qui permettent au radon (qui proviennent de ces éléments) de se diffuser dans l’atmosphère.  Cela signifie par exemple qu’il existe un risque important de présence ce gaz dans les bâtiments construits sur du sable ou du gravier. Cela, indépendamment du niveau de risque indiqué par les différentes cartes. En effet, ces sols très poreux contiennent beaucoup d’air permettant son transport facile jusque dans le bâtiment.

Par où le radon pénètre-t-il dans les habitation ?

Le radon provenant du sol pénètre les habitations de plusieurs façons. Les trous servant au passage des câbles électriques et de la plomberie constituent des points faibles permettant au au gaz de pénétrer les habitations. De même, les fissures dans le béton renforcent la perméabilité du bâtiment et donc l’augmentation des concentrations de radon dans l’air intérieur.

Il est donc important de considérer que la présence de radon peut être importante dans toutes les zones résidentielles. Pas seulement dans les zones dites à risques. Par conséquent, il est toujours utile et important de mesurer le radon chez soi quelque soit son lieu de résidence.

Concentration très élevée de radon dans des matelas coréens

By Actualités No Comments

Korean radioactive beds matrasses

La presse coréenne alerte l’opinion internationale : certains matelas de lit coréens pourraient être une source d’émission de radon. 

Les matelas coréens radioactifs

En mai 2018, le gouvernement coréen a confirmé l’émission de hauts niveaux de radon provenant de certains matelas de lits. 

 Sont-ils alors dangereux ?

Les premières investigations ont en effet démontré que les émanations de radon étaient 10 fois supérieures au taux de référence. Le radon étant la deuxième de développement de cancer du poumon, les autorités coréennes prennent le sujet avec beaucoup d’intérêt. 

Quelle est la prochaine étape ?

Les associations de consommateur ont débuté des actions en justice contre le fabriquant. De son côté, le gouvernement coréen a demandé le retrait de l’ensemble des matelas concernés et exiger une expertise. 

Retrouvez l’article original ici.