Dosimètres radon pour lieux de travail

3 résultats affichés

Quel détecteur ou dosimètre radon choisir pour diagnostiquer le radon sur votre lieu de travail ?

Radtrak³® – Pour une mesure conforme au code du travail et de la santé publique

Une mesure de radon initiale conforme au code du travail et de la santé publique doit être menée sur le long terme. C’est à dire en utilisant un détecteur de radon de type Radtrak³® efficace pour réaliser des mesures à partir de deux mois d’exposition. Il s’agit de l’unique méthode validée par les autorités dans le cadre d’un dépistage initial type code du travail ou code de la santé publique.

En suivant cette méthode, les résultats fournis vous permettent de disposer d’une valeur moyenne annuelle des niveaux de radon sur le lieu de travail ou dans un ERP.

Rapidos® – Pour disposer d’une indication rapide des niveaux de radon

La mesure dite « rapide » du radon vous permet de réaliser des mesures de radon sur le court terme. C’est à dire en utilisant des détecteurs type Rapidos® efficaces pour réaliser des mesures à partir de seulement 7 jours d’expositions. Les résultats obtenus sont parmi les plus fiables disponibles, toutes méthodes confondues. Néanmoins, ils sont à considérer comme valables uniquement sur la période d’exposition. En effet, à l’inverse de la méthode classique sur le long terme, la méthode rapide ne permet pas d’établir une valeur moyenne annuelle.

Utiliser Rapidos® permet cependant de disposer de premiers résultats rapidement ce qui peut parfois être intéressant. De plus, Rapidos® est également capable de mesurer sur le long terme tout comme Radtrak³®. Qui peut le plus peu le moins !
La dosimétrie personnelle
Réaliser une campagne de mesure dosimétrique est nécessaire lorsqu’il est techniquement impossible d’abaisser les niveaux de radon en dessous des seuils réglementaires dans une zone donnée, alors même que la présence de personnel dans ces zones est nécessaire. Il peut s’agir par exemple de mines, ou d’environnements de travail souterrains ou la mise en places d’actions de remédiation s’avèrent insuffisantes pour permettre de garantir la santé des travailleurs.

Dans de tels cas, un suivi dosimétrique du personnel impacté est réglementairement obligatoire. Ces campagnes, qui doivent se renouveler chaque trimestre permettent d’évaluer la dose de radiations subies par les travailleurs et donc d’aménager le temps de travail en conséquence.

Il existe plusieurs méthodes pour mener à bien un contrôle dosimétrique en bon et dû forme. Choisissez celle qui vous convient.