0

Six étapes pour une maîtriser le risque radon sur les lieux de travail

Depuis le 27 juin 2018, les responsables de certains lieux de travail et ERP sont dans l’obligation de réaliser un dépistage radon. Radonova vous accompagne étape par étape pour réaliser correctement ce dépistage et vous garantir à terme un environnement sans radon.

Étape 1 – Mesurer le radon sur le long terme sur les lieux de travail

Cela fait partie des obligations réglementaires des établissements visés par la loi et le processus est très simple et peu coûteux. Cette première étape réglementaire consiste ainsi à réaliser une mesure de radon à l’aide d’un DSTN (détecteur solide de traces nucléaires) sur une période de 2 mois minimum entre le 15 septembre et le 30 avril.

Cliquez ici pour en savoir comment réaliser une mesure. Si le résultat de la mesure indique une concentration de radon inférieure au seuil de référence fixé à 300 Bq/m³, aucune autre action n’est nécessaire et votre parcours de mesure du radon s’arrête ici. Dans le cas contraire, il faut préciser la mesure.

Étape 2 – Mesurer le radon pendant les heures de travail

Au-delà 300 Bq/m³, le risque de développer un cancer augmente significativement. C’est pourquoi Radonova vous conseille, avant de mettre en place des mesures de remédiation parfois coûteuse de mesurer le radon de façon plus précise. Pendant les heures de travail, afin de vérifier si vos employés sont réellement impactés. En effet, d’autant plus sur les lieux de travail, les concentrations en radon variant pendant la journée. Il est probable que la moyenne annuelle, mesurée pendant l’étape 1 ne reflète pas la réalité pendant les heures de travail. Réaliser des mesures ciblées peut se faire à l’aide de différents équipements. Contactez-nous pour définir la méthode qui vous sera la plus adaptée.

Étape 3 – Inspection et mesures

Si des résultats supérieurs à 300 Bq/m³ sont mesurés même pendant les heures de travail, cela signifie que le radon peut être un danger pour vos employés. Il convient alors de mettre en place des actions pour abaisser les taux de radon. Cependant, si les résultats sont supérieurs à 1 000 Bq/m³, il sera nécessaire de confier à un organisme spécialisé et sans délais la tâche de trouver les bonnes solutions pour réduire efficacement les niveaux de radon.

Étape 4 – Mesure de suivi

Une fois les mesures de remédiation mises en place, il sera nécessaire de contrôler leur efficacité. Cela signifie procéder à une nouvelle mesure de vérification pour démontrer que les actions de remédiations mises en place sont efficaces. Radonova vous conseille de réaliser une mesure sur le long terme dans des conditions similaire à la mesure réalisée à l’étape 1 et de la coupler avec une mesure ciblée.

Étape 5 – Dosimétrie personnelle

Il peut arriver qu’il soit matériellement impossible ou irréaliste d’abaisser les niveaux de radon en dessous du seuil de référence. Dans ce cas, il convient de mettre en place un système de contrôle permanant du radon de manière à évaluer en continu la dose reçue par les employés ou le public concernés. Ce genre de dosimétrie personnelle permet ainsi de définir à quel moment, la personne devra changer de lieu de travail pour éviter d’être surexposée aux effets du radon.

Étape 6 – Environnement sain

La dangerosité du radon est bien établie. Après le tabac, le radon est la seconde cause de cancer du poumon. En France cela représenterait chaque année environ 1900 à 2500 décès. Il est donc capital de mesurer systématiquement le radon où que vous soyez et de renouveler les mesures au minimum tous les 10 ans et après chaque modification structurelle du bâtiment concerné.

six étapes pour un environnement sans radon

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.