ACCRÉDITÉ

Diagnostic radon réglementaire

Radtrak²® – Une mesure réglementaire
à partir de 2 mois d’exposition.

COMMANDER ICI
ACCRÉDITÉ

Diagnostic radon rapide

Rapidos® – Une mesure rapide
à partir de 10 jours d’exposition.

COMMANDER ICI

Je gère une entreprise située hors d’une zone à risque, que dois-je faire ?

Les cartes du radon sont des outils de décision permettant de hiérarchiser le risque radon en zones en vue d’orienter les politiques publiques. Elles ont été créées dans le but de hiérarchiser la mise en place d’action de prévention mais surtout d’une réglementation.

En France cette carte s’établit sur la base du risque radon lié à la géologie La zone 1 est considérée comme une zone à risque faible, la zone 2, un risque modéré et la zone 3 un risque fort. Autrement dit, plus la zone visée présente une concentration de roche susceptibles d’émettre du radon (granite, roches volcaniques), plus celle-ci sera considérée comme étant à risque. Il s’agit d’une base de travail intéressante et nécessaire car c’est un paramètre central. Cependant, c’est une donnée largement incomplète pour déterminer efficacement le risque lié au radon.

Il existe en effet quantités de variations géologiques locales qui résultent de variations parfois significatives des niveaux de radon d’une parcelle de terrain à une autre. Aucune carte ne renseigne sur la valeure réelle des niveaux de radon.

Nénamoins, à ce jour, la réglementation ne contraint que les établissements situés en zone 3 et certains établissements situés en zone 2 de réaliser une mesure du radon. Si vous ête situé hors de ces deux zones, vous pouvez vous affranchir d’une mesure du radon. Vous serez en règle vis à vis de la réglementation, mais cela ne garantie en aucun cas que le radon ne présente pas de danger pour votre santé et celle de vos employés .

Pour en savoir plus sur le zonage du radon, cliquez ici.

Pourquoi existe-il de si grandes différences locales de concentration de radon ?

Il faut bien garder à l’esprit que le radon dans l’air extérieur ne présente pas de risque pour la santé. C’est bel et bien le radon dans l’air intérieur qui est susceptible de causer des domages sur la santé. Dès lors, se baser uniquement sur la nature du sol pour déterminer le risque lié au radon est un raisonnement incompet. Il faut associer cette donnée à la configuration, la qualité et l’ancienneté du bâti pour estimer plus fidèlement le risque lié au radon. Un bâtiment ancien, mal isolé, mal ventilé, présentant nombre de fissures et situé en zone 1 sera susceptible de présenter des niveaux de radon bien supérieurs qu’un bâtiment neuf et bien concu construit en zone 3.

Par ailleurs, il existe de nombreuses micro irrégularités géologiques qui passent au travers de la maille choisie lors de la construction de la carte du radon. Ainsi, au sein d’une zone 1 dite à faible risque, il est possible de rencontrer une irrégularité géologique forte émettrice de radon. De même, il faut savoir que la répartition de l’uranium est inégal dans la roche.

Pour en savoir plus sur les cartes du radon, cliquez ici

Mesurer systématiquement le radon est la seule facon de s’en prémunir

Le risque lié au radon dépend de facteurs multiples. Chaque contexte est différent. Aussi, le seul moyen de se prémunir face au radon est de la mesurer systématiquement, où que vous soyez. Le radon est partout et réaliser une mesure selon les prérogatives de la loi est facile et reste relativement peu coûteux.

Mesure systématique du radon