Le radon, un sujet qui prend de l’ampleur en Pologne

Comme beaucoup de pays européens avant elle, à l’été 2020, la Pologne a mis en œuvre une nouvelle réglementation relative au radon conformément à la directive 2013/59 / EURATOM. Les mesures officielles devront désormais durer au moins un mois entre octobre et mars avec un niveau de référence fixé à 300 Bq / m3.

Le gouvernement polonais reconnaît le radon comme un problème de santé publique majeur

Immédiatement après l’entrée officielle du règlement dans tout le pays, l’Inspection sanitaire en chef a décidé de lancer une enquête nationale sur le radon qui aura lieu au cours des quatre prochaines années.
Ce projet de mesure public est l’un des plus importants jamais réalisés dans un pays européen depuis de nombreuses années. Cela démontre que l’Inspection sanitaire en chef est résolue à accroître la sensibilisation générale aux risques liés au radon et aux effets néfastes sur la santé. Selon l’OMS, Le radon est la deuxième cause de cancer du poumon après le tabagisme.

Radonova au premier plan du projet

La division polonaise de Radonova, dirigée localement par Zuzanna Pódgorska, a remporté l’appel d’offre lancé par les autorités de santé en raison de la haute qualité et de la fiabilité de ses détecteurs qui seront utilisés tout au long du projet. Radonova travaillera en collaboration avec la société ACTE. L’expérience de Radonova dans les enquêtes sur le radon, ainsi que la présence locale forte et reconnue d’ACTE en Pologne, ont convaincu l’Inspection sanitaire en chef de choisir les services de Radonova pour mener ce grand projet.
Après une première étape réussie fin 2020 au cours de laquelle Radonova a livré plus de 9000 détecteurs en Pologne, l’Inspection sanitaire en chef a donné le feu vert pour exécuter la deuxième phase du projet en 2021. 8000 détecteurs supplémentaires ont ainsi déjà été commandés.

«La confirmation en 2021 des efforts engagés en 2020 par le gouvernement polonais pour sensibiliser à grande échelle la population polonaise aux risques liés au radon témoigne, malgré la situation sanitaire liée au Covid-19, de la réelle prise de conscience des autorités locales de l’importance du sujet. Les solutions et services que nous proposons nous permettent de gérer et de participer à de telles enquêtes de grande envergure. »
Karl Nilsson, PDG de Radonova.

La deuxième phase de l’enquête sera divisée en deux phases de mesure. La première aura lieu entre février et avril et la seconde à l’automne 2021.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.