Le radon est partout – même à la maison

Le radon est un gaz méconnu en France, peu de personnes savent de quoi il s’agit et encore moins sont conscientes du risque lié à une exposition prolongée au radon. Ce sujet est encore en effet assez peu relayé par les médias et trop peu considéré par les pouvoirs publics. Même si quelques initiatives sont à saluer dans les régions les plus exposées comme en Bretagne ou dans le massif central, on constate que l’on réalise encore peu de mesures dans les maisons. Ce constat pousse la population située hors des zones dites « à risque » à ignorer complètement ce risque alors qu’il existe partout, pas seulement dans les zones à risque.

Beaucoup de personnes pensent ainsi que le radon est un problème secondaire, voir qui ne les concerne pas. C’est faux, le radon est partout. La question c’est de savoir en quelle quantité. Aujourd’hui, en France, la réglementation ne définit aucun seuil concernant les habitations. Cela ne signifie pas pour autant que le danger n’existe pas car heureusement, pour les lieux de travail et les établissements publics, il existe bel et bien un seuil définit par la réglementation : 300 Bq/m3.  L’OMS dans son dernier rapport préconise même de maintenir inférieur à 100 Bq/m3 les concentrations de radon dans l’air intérieur.

Mesurer le radon est le seul moyen de savoir si il présente un danger dans votre logement ou sur votre lieu de travail.

Il existe pourtant une carte du radon publiée par  l’IRSN ?

Les cartes du radon que l’on trouve dans la plupart des pays européens sont des outils nécessaires et indispensables car elles permettent de dessiner une hiérarchie des priorités. Néanmoins, ces cartes ne reflètent pas le risque réel car elles ne prennent pas en compte tous les paramètres qui rentrent en ligne de compte pour évaluer efficacement le risque. Par exemple en France, la carte des zones à risque ne renseigne que sur le risque lié à la nature du sol. Même si cela reste la composante principale, d’autres paramètres rentrent en ligne de compte comme la qualité de construction, la porosité du sol, les variations locales, le climat, etc… En effet, une maison bien conçue, récente et bien aérée construite sur un sol dit à haut risque radon peut présenter des taux de radon bien inférieurs à une maison mal isolée, ancienne et peu aérée.

Il est donc important de garder à l’esprit que les cartes ne fournissent qu’une information partielle et que le meilleur moyen de se protéger reste de mesurer le radon.

C’est décidé, je me lance !

Mesurer son logement c’est simple avec Radonova. Suivez le guide :

  • Passez commande via notre boutique en ligne. Choisissez Radtrak²® pour des mesures sur le long terme ou Rapidos® pour des mesures rapides.
  • Vous recevrez les détecteurs et la notice chez vous en quelques jours.
  • Placez ensuite les détecteurs suivant les instructions inscrites sur la notice.
  • Connectez vous « Mon Compte » avec votre identifiant et votre mot de passe renseignés sur la notice.
  • Indiquez les détails de votre mesure.
  • Une fois votre mesure terminée, renvoyez les détecteurs par la poste à l’adresse figurant sur la notice.
  • Sous 1 à 2 semaines, vous pourrez télécharger le rapport d’analyse en vous connectant sur Mon Compte.

N’oubliez pas qu’il est fortement recommandé de réaliser les mesures entre Septembre et Avril. Là ou le radon est généralement plus présent dans l’air intérieur.

Mon rapport indique un taux supérieur à 100 Bq/m3, que faire ?

Pas de panique, vous n’êtes pas seul dans ce cas. Les solutions de remédiation sont souvent faciles et peu coûteuses à mettre en place. En effet, la plupart du temps, aérer plus régulièrement son logement ou procéder à une mise à jour du système de ventilation suffit à réduire les concentrations de radon en dessous des seuils de dangerosité.

Néanmoins, lorsque l’on détecte de fortes concentrations, une intervention plus conséquente peut être nécessaire. Comblement des fissures des parties de la maison en lien avec le sol, installation un système de dépression sous la maison, etc… Les solutions existent.

Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un professionnel de la remédiation du radon. Il pourra vous indiquer les meilleures solutions pour réduire les concentrations de radon chez vous. Rappelez vous que chaque situation est unique et que seul un professionnel compétent sera en mesure de vous accompagner dans ce projet.

Se protéger du radon c’est réduire le risque de développer à terme un cancer du poumon et augmente la valeur de votre bien. N’hésitez plus et commandez dès maintenant vos détecteurs.