Skip to main content

Guide pour la dosimétrie du radon

By octobre 27, 2020Mesure du radon

Cet article a pour vocation d’expliquer la différence entre une mesure de radon classique et la dosimétrie. Il a été élaboré avec l’aide des experts Radonova. 

Quelle est la différence entre la mesure conventionnelle du radon et la dosimétrie ?

À l’occasion d’une mesure du radon, on place un détecteur dans un pièce. La finalité est d’obtenir la valeur moyenne des niveaux de radon dans l’air ambiant. Les résultats sont ensuite comparés à la valeur référence nationale, soit 300 Bq/m³ en France. Ainsi, plus la teneur en radon est élevée, plus le risque de développer un cancer du poumon augmente. Cependant, ce n’est pas seulement la concentration en radon qui détermine le risque pour la santé. En effet, la durée d’exposition joue un rôle déterminant pour permettre d’identifier avec précision la dose admise par le corps. Pour évaluer cette dose, il est nécessaire d’avoir recours à la dosimétrie.

Quand est-il mécessaire de procéder à une dosimétrie du radon?

Réaliser un mesure par dosimétrie est nécessaire lorsque la mesure de la concentration du radon indique des taux anormalement élevés de radon malgré les protocoles ou les travaux de remédiations mis en place. La dosimétrie du radon est donc principalement utilisée dans les mines et dans les installations souterraines. Là où les niveaux de radon sont souvent élevés et où il est matériellement impossible de réduire les taux de radon. La dosimétrie du radon peut également être utilisée dans d’autres lieux de travail où des niveaux élevés en radon ont été identifiés mais qu’aucune méthode permettant de réduire les taux de radon ne peut être appliquée ou que celles-ci sont insuffisantes pour ramener les taux de radon à un niveau acceptable.

Réaliser une mesure dosimétrique est alors le dernier rempart. Elle permet de contrôler la dose reçue par les travailleurs et ainsi d’adapter les horaires et le temps de travail pour assurer des conditions de travail en accord avec la réglementation.

La dosimétrie du radon en pratique

Avant toute chose il est nécessaire d’identifier le nombre de travailleurs à impliquer dans le processus. Deux détecteurs par personnes de type Radtrak2 seront envoyé pour chacun des employés identifiées. L’un des deux détecteurs devra être stocké pendant la durée totale du processus (trimestriel) au même endroit. Typiquement, le casier dans le vestiaire ou tout autre endroit où l’employé passe matin et soir avant et après son travail. Attention, il est impératif que ce lieu ne présente pas de taux de radon élevés (voir paragraphe suivant). Le second détecteur sera placé en dehors de heures detravail à côté du premier. En revanche, pendant les heures de travail, il devra être porté en tout temps par l’employé (ceinture, pochette de chemise, etc…). Celui-ci devra également tenir à jour un fichier indiquant les heures de portage du détecteur. Ce processus journalier doit être rigoureusement suivi pendant un trimestre complet. A l’issu duquel, les détecteurs devront être renvoyés au laboratoire pour analyse. Radonova émettra ensuite de nouveaux dosimètres pour chaque employé utilisables sur un nouveau trimestre.

Un rapport d’analyse pour chaque trimestre est établit  dans un délai de deux semaines. Il contiendra à la fois l’exposition pour le trimestre et l’exposition cumulée sur l’année. Ces résultats sont ensuite directement comparables aux niveaux de références en vigueur et permettent d’établir des protocoles de temps de travail adaptés à la question du radon.

L’importance du background et de la mesure ambiante du radon

Pendant un protocole de mesure dosimétrique, une mesure de background doit également avoir lieu là où le dosimètre est stocké pendant les heures de repos. C’est le rôle du détecteur laissé à demeure dans le vestiaire de chaque employé. En phase d’analayse, l’exposition mesurée par le détecteur du background est ainsi soustraite de l’exposition mesurée avec le dosimètre porté par l’employé. Ce faisant, le laboratoire peut calculer l’exposition réelle à laquelle un individu est soumis pendant les heures de travail. Attention, le détecteur de fond doit toujours être stocké dans une pièce à faible niveau de radon, il ne doit jamais être supérieur à 50 Bq/m³. Par conséquent, pour obtenir une mesure précise, il est essentiel de déterminer les niveaux de concentration de radon dans la zone où vous stockez les détecteurs de radon de fond.

Il est également recommandé qu’une mesure ambiante de radon dans la zone soit effectuée en continu dans les lieux où travaillent les employés. En obtenant ces données, il est plus facile d’introduire des mesures pour réduire l’exposition au niveau individuel. Les mesures de surface doivent avoir lieu sur la même période de mesure que la dosimétrie personnelle. Si vous souhaitez en savoir plus sur les détecteurs de fond et les mesures de zone, contactez-nous.

Déposez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.