Diagnostics Radon

Tout ce qu’il faut savoir pour vous lancer dans un diagnostic radon sur votre lieu de travail ou dans votre logement

Quelles sont les étapes d’un diagnostic radon ?

Mesurer le radon sur le long terme (2 mois)

La méthodologie décrite par les autorités est très simple et le processus reste relativement peu coûteux. Cette première étape du dépistage consiste à dessiner une carte des concentrations de radon à l’échelle du bâtiment concerné. L’établissement de cette carte se fait par le biais de mesures de radon sur le long terme à l’aide de dosimètres détecteurs de radon type Radtrak3. Chaque détecteur utilisé permettra de déterminer un point de mesure. Il est donc important de bien définir en amont le nombre de détecteurs qui seront nécessaires pour réaliser votre dépistage.

Le diagnostic initial doit se dérouler sur une période de 2 mois minimum entre le 15 septembre et le 30 avril.

Si le résultat de la mesure indique une concentration de radon inférieure au seuil de référence, soit fixé à 300 Bq/m3, aucune autre action n’est nécessaire et votre dépistage radon prend alors fin. Dans le cas contraire, il vous faut faudra prendre des mesures pour réduire les niveaux de radon à l’oeuvre.

Comment mesurer le radon ?Comment interpréter les résultats ?

Mesurer le radon pendant les heures de travail (lieu de travail – ERP uniquement)

Lorsque les résultats du diagnostic initial réalisé à l’étape 1 démontrent qu’un ou plusieurs points de mesure présentent une concentration en radon supérieure à 300 Bq/m3, il est alors nécessaire d’effectuer une expertise technique du bâtiment

Il peut aussi être nécessaire d’aller plus loin dans les investigations. Cependant,  avant de vous lancer dans des opérations de remédiation parfois très coûteuses (ventilation, dépressurisation du vide sanitaire, etc…), il est intéressant d’aller vérifier si les niveaux de radon sont toujours supérieurs au niveau de référence pendant les heures de travail afin de vérifier si vos employés sont réellement impactés.

En effet, il est relativement courant de mesurer une moyenne annuelle supérieure au niveau de référence mais que l’influence de la ventilation, qui se met en route le matin et qui s’éteint le soir, soit suffisante pour abaisser les concentrations de radon pendant les heures de travail. Signifiant ainsi qu’il est inutile de mettre en oeuvre des actions de remédiation.

Ce type de mesure complémentaires peut être mené très simplement à l’aide d’un équipement de mesure actif du radon type RADONEYE, permettant d’enregistrer les variations des niveaux de radon pendant une période donnée.

Diagnostic radon pendant les heures de travail

Mise en place d’actions de remédiation

Si malgré l’expertise technique du bâtiment et les investigations complémentaires menées pendant les heures de travail, au moins un des points de mesure présente toujours une concentration en radon supérieure à 300 Bq/m3, il sera nécessaire de mettre en oeuvre des actions de remédiation de manière à permettre de rabaisser les taux en dessous du niveau de référence au moins pendant les heures de travail. Ces actions peuvent être simples comme par exemple ouvrir plus régulièrement les fenêtres, mais aussi coûteuses (mise en place d’un système de ventilation efficace).
Dans tous les cas, il est préférable à ce stade de faire intervenir un professionnel du radon agréé par l’ASN de niveau 2 qui pourra avec du matériel adéquat identifier les fuites de radon et vous proposer des solutions adaptées à votre situation.

Mesures de contrôle d’efficacité

Une fois les mesures de remédiation mises en place, il sera nécessaire de contrôler leur efficacité. Cela signifie procéder idéalement à une nouvelle mesure de vérification sur le long terme (cf étape 1 et 2). Il est important que cette nouvelle campagne de mesure se déroule dans des conditions similaires ou comparables au premier dépistage.

Mise en place d’un suivi dosimétrique personnel (lieux de travail – ERP uniquement)

Dans certains cas, il peut arriver qu’il soit matériellement impossible ou irréaliste d’abaisser les niveaux de radon en dessous du seuil de référence. Afin de garantir la santé des travailleurs contraints de travailler dans un environnement surexposé au radon, il convient de mettre en place un protocole de contrôle permanent du radon qui permettra de déterminer la dose de radiation reçue par ces employés dans le temps. Cette dose devant être réglementairement inférieur à 6mSv par an.

Mettre en place un suivi dosimétrique

Renouveler le dépistage tous les 10 ans

Vous êtes arrivé au terme de votre dépistage radon. Félicitations ! Gardez néanmoins à l’esprit que rien n’est éternel et que par conséquent, il faudra nécessairement procéder à un nouveau dépistage au plus tard tous les 10 ans. En effet, en 10 ans, il est très probable que de nouvelles fissures dans le béton du sol se soient formées, que les gaines de câbles soient devenues un peu plus poreuses, que des travaux d’agencement intérieur aient été réalisés, etc… Chaque changement devrait être suivi d’une vérification des niveaux de radon.

Gardez à l’esprit que la dangerosité du radon est bien établie. Après le tabac, le radon est la seconde cause de cancer du poumon. En France cela représenterait chaque année environ 3000 décès.

Le diagnostic radon obligatoire dans les lieux de travail et ERP

La question du radon sur les lieux de travail et les établissements recevant du public a fait l’objet d’une première réglementation au début des années 2000. Cependant, très peu de mesures et de diagnostics radon ont été réalisées à cette époque. Il faut ensuite attendre la directive européenne 2013/59/EURATOM pour que l’ensemble des pays membres de l’UE dont la France se voient contraint de se doter d’un arsenal juridique suffisamment efficace pour permettre la mise en place de diagnostics radon plus systématiques.
Finalement, en 2018, de nouveaux décrets sont publiés venant construire un cadre juridique plus strict contraignant les gestionnaires de certains lieux de travail et d’ERP à une évaluation plus systématique des risques liés au radon.

Mesurer le radon - Le cadre réglementaire sur les lieux de travail ?

En France, il existe une réglementation pour les lieux de travail depuis 2008. Suite à l’obligation de l’implémentation de la directive 2013/59/EURATOM en droit français, une mise à jour de la réglementation a eu lieu en 2018 notamment par le biais de la publication du Décret n° 2018-437 du 4 juin 2018. La réglementation impose désormais de réaliser un dépistage radon au rez-de-chaussée et au sous-sol de certains lieux de travail.

Plus concrètement, un diagnostic radon devra être réalisé dans les cas suivants :

  • Le bâtiment visé se situe dans l’une des communes situées en zone  2 et 3 comme définit par l’arrêté du 27 juin 2018.
  • Les bâtiments situés dans les communes des zones 1 et 2 ne sont concerné que si la mesure précédente mentionnait un niveau supérieur à 300 Bq/m³.
  • En dessous de 100 Bq/m³, lors d’au moins deux précédentes campagnes, la mesure devient facultative.

La réalisation du diagnostic radon peut s’effectuer soit par l’employeur lui-même, soit par un organisme agréé par l’ASN. Radonova peut vous accompagner dans votre démarche de dépistage ou vous orienter vers des professionnels compétents en la matière.

L’arrêté du 26 juin 2019 vient quant à lui préciser les dispositions relatives à la surveillance individuelle de l’exposition des travailleurs aux rayonnements ionisants. Typiquement, si, en dépit des actions préalablement menées pour réduire les niveaux de radon sous le seuil de 300 Bq/m³ ou que la dose reçue par les agents concernés est susceptible de dépasser 6 millisiverts, il devient alors nécessaire de mettre en place un suivi dosimétrique individuel.

Mesurer le radon - Le cadre réglementaire dans les ERP ?

En France, la réglementation en vigueur impose à certains propriétaires et gestionnaires d’établissements recevant du public de réaliser un dépistage radon tous les 10 ans. Depuis 2018, tout comme pour les lieux de travail, la réglementation a évolué. Le décret n° 2018-434 du 4 juin 2018 portant sur la modification du code de la santé publique et l’arrêté du 26 février 2019 vient ainsi renforcer et préciser le cadre législatif en la matière.

Plus concrètement, un diagnostic radon devra être effectué dans les cas suivants :

  • Le bâtiment se situe dans l’une des communes situées en zone 3 visée par l’arrêté du 27 juin 2018. Les bâtiments situés dans les communes des zones 1 et 2 ne sont concerné que si la mesure précédente mentionnait un niveau supérieur à 300 Bq/m³. En dessous de 100 Bq/m³, lors d’au moins deux précédentes campagnes, la mesure devient facultative.
  • Le bâtiment figure parmi les types suivants :
    • enseignement, y compris les internats ;
    • accueil des enfants de moins de 6 ans ;
    • sanitaires et sociaux disposant d’une capacité d’hébergement ;
    • pénitentiaires
    • thermaux
  • L’ERP accueille au moins l’une des activités professionnelles visée à l’article R. 1333-15 du code de la santé.

La réalisation du diagnostic radon ne peut s’effectuer que par le biais d’un organisme agréé niveau 1A par l’ASN. Contactez-nous pour connaitre le professionnel utilisant nos détecteurs le plus proche de chez vous.

Doit-on mesurer le radon sur tous les lieux de travail ?

La réglementation n’impose pour le moment pas de mesurer le radon dans tous les lieux de travail et les ERP. Seuls les bâtiments situés en zones 2 et 3 définies par la carte du radon publiée par l’IRSN y sont contraints.

Néanmoins, cette carte est à considérer seulement comme un outil de priorisation législatif. En effet, elle ne se base que sur la nature du sol pour définir le niveau de risque. Or, il ne s’agit là que d’un des multiples facteurs pouvant expliquer des concentrations de radon excessives dans l’air intérieur. La carte du radon ne prend par exemple pas en compte la configuration des bâtiments ni la qualité de construction, ni même les performances des systèmes de ventilation en place, alors que ce sont là des facteurs au moins aussi influents que la nature du sol.

Il est en effet tout à fait possible de trouver des concentrations de radon supérieures au niveau de référence dans des bâtiments situés en zone 1. De même, il n’est pas rare de trouver des concentrations de radon tout à fait acceptables dans des bâtiments situées en zone 2 ou même en zone 3. Le seul moyen de se prémunir face au risque radon est  systématiquement le mesurer où que soit situées vos installations.

La carte du radon

Combien de détecteurs sont nécessaires ?

L’assurance d’un diagnostic radon efficace et durable est de bien définir le nombre de détecteurs qui seront nécessaires pour mener à terme votre projet de diagnostic. Aussi, Radonova vous propose un calculateur qui se base sur les recommandations de l’IRMA (l’Association Internationale de Mesure du Radon) elles mêmes à l’origine du guide pratique, prévention du risque radon publié par la DGT en Juillet 2020.

Souhaitez vous une assistance pour calculer le nombre de détecteurs nécessaires pour mesurer le radon sur votre lieu de travail ?

La mesure du radon pendant les heures de travail

Mesurer le radon pendant les heures de travail permet de préciser une mesure réglementaire préalablement réalisée. En effet, il est fréquent de constater des niveaux de radon différents entre les heures de travail ou d’occapation d’un bâtiment et les heures, typiquement la nuit, où le bâtiment est vide.

Or c’est précisément pendant les heures travaillées qu’il est important de savoir si le radon peut représenter un danger pour la santé. C’est une donnée que ne permet pas de déterminer une mesure classique réglementaire.

Avant de vous lancer dans des mesures de remédiations pouvant être coûteuses et inadaptées, il est important de mesurer le radon pendant les heures de travail.

Diagnotic radon pendant les heures de travail

Le diagnostic radon dans les logements

Le radon est reconnu depuis 1987 par le Centre International de la Recherche sur le Cancer comme cancérigène certain. En France, il faut cependant attendre l’ordonnance du 10 février 2016 pour qu’une première réglementation à destination des logements et des particuliers ne survienne.
Cette réglementation rend ainsi obligatoire pour les logements situés dans les zones à risque définies par l’IRSN, (cf carte ci-contre) d’informer, à l’occasion d’une vente ou d’une mise en location d’un logement, l’acquéreur ou le locataire du risque lié au radon. Aucune mesure n’est cependant requise. La simple information du risque est pour l’heure suffisante.

Mesurer le radon dans les logements : Une démarche volontariste

Le diagnostic radon dans les logements ne fait pas encore l’objet d’une réglementation à l’instar des lieux de travail et des ERP. La mesure du radon dans les logements est donc une initiative uniquement volontariste.  C’est à dire que la méthode choisie pour faire un dépistage radon dans une habitation est libre.

L’offre en matière d’équipements de mesure du radon est vaste et très variable en qualité. Avant de vous lancer, soyez sur que vous disposez de toutes les informations nécessaires.

Le plus simple et le moins coûteux reste de réaliser un dépistage radon sur le long terme à l’aide de détecteurs passifs. Néanmoins, d’autres solutions existent pour déterminer si le radon présente un risque dans votre habitation

Commencez votre dépistage ici

Où trouve-t-on du radon dans les maisons ?

Le radon pénètre dans les maisons principalement par le biais des fissures dans les matériaux de construction en contact avec le sol et les passages de câbles mal étanchéifiés. Les caves et pièces situées en sous-sol, c’est à dire avec une surface de contact avec le sol importante sont les lieux où l’on trouve les quantités de radon les plus importantes dans les habitations.

Néanmoins, réaliser un diagnostic radon dans une cave ou une pièce souterraine n’a de sens que si elle est régulièrement utilisée. Par exemple, si le sous sol a été transformé en chambre.

Pour rappel, faire un diagnostic radon dans les espaces non régulièrement occupé est inutile. Il est en effet préférable de se concentrer sur les espaces régulièrement occupées comme le salon, une pièce de télé-travail ou bien les chambres.

La cave, point d'entrée principal du radon

Doit-on mesurer le radon même dans les zones à faible potentiel ?

Même dans les zones classées en zone 1 ou 2 par l’IRSN, le radon peut potentiellement poser un problème dans l’air intérieur. En effet, les concentrations en radon dans le sol sont élevés quel que soit le type de roche en présence. Bien sûr, les sols granitiques ou volcaniques sont les plus chargés en radon. Néanmoins, il faut bien garder à l’esprit que la qualité et la configuration du bâtiment que l’on souhaite mesurer joue un rôle encore plus important. Aussi, il est courant de découvrir des concentrations de radon très élevées dans des zones à potentiel radon à priori faibles et inversement.

De même, il peut y avoir de très fortes variations locales. C’est à dire que la mesure réalisée chez le voisin ne doit en aucun cas être considérée comme valable chez soi.

Aucune carte ne renseigne aujourd’hui sur la présence réelle du radon. La seule manière de savoir si le radon représente un danger est de mener un diagnostic radon.

La carte du radon

Réaliser un diagnostic radon dans un logement

La première étape consiste à déterminer le nombre de détecteurs dont vous avez besoin pour réaliser votre diagnostic.

Les autorités de santé recommandent de placer au minimum deux détecteurs par habitation ou bâtiment mesuré.

  • Un dans le salon
  • Un dans la chambre la plus utilisée.
  • Ajoutez un détecteur  pour chaque pièce régulièrement utilisée (bureau, atelier, chambre d’enfant, etc…)

Rendez vous ensuite dans notre boutique en ligne pour placez votre commande.

Une fois vos dosimètres reçus, placez les selon les instructions fournies avec. Il vous suffira ensuite de vous connecter à l’onglet Mon Compte sur notre site internet grâce aux identifiants inscrit sur la notice et de renseigner les informations liées à votre dépistage (numéro de détecteur, date de début et de fin de mesure).

A la fin de la période de mesure, renvoyez les détecteurs au laboratoire conformément aux instructions de la notice. Vous recevrez votre rapport d’analyse accrédité ISO17025 sous deux semaines.

Vos résultats sont à comparer avec le niveau de référence de 300 Bq/m3.

Au delà de ce niveau, il faudra engager des investigations complémentaires pour identifier les voies d’entrée du radon et mettre en place des actions de remédiation.

Si vos résultats indiquent une concentration située entre 100 et 300Bq/m3, le risque radon encouru reste faible mais réel et il est conseillé d’aérer régulièrement.

En dessous de 100Bq/m3, aucune action spécifique n’est à engager.

Mesurer le radon lors d'une transaction immobilière

Lors d’une transaction immobilière, le diagnostic radon n’est pas obligatoire.

L’arrêté du 20 février 2019 introduit néanmoins une mention dans les compromis et acte de vente. Il s’agit d’une case qui sera cochée si le bien faisant l’objet de la transaction se situe en zone 3 selon le classement de la carte du radon publiée par l’IRSN.

Au même titre que les autres diagnostics obligatoires, connaitre les concentrations en radon du logement que l’on s’apprête à acheter permet de prévoir s’il sera nécessaire de mettre en oeuvre des travaux spécifiques au radon. Il ne faut ainsi pas hésiter à demander au vendeur de procéder à une mesure du radon rapide pour à minima disposer d’une indication.

Dans cet objectif, Radonova vous propose diverses solutions faciles à mettre en oeuvre.

Faire un diagnostic rapide de radon

Devenir partenaire de Radonova pour vos diagnostics professionnels

Vous souhaitez développer votre activité professionnelle et proposer à vos clients des dépistages radon fiables et efficaces ? Vous cherchez un partenaire expert, fournisseur d’équipements et de solutions de mesure du radon pour toutes vos prestations de diagnostics radon ?

Faites confiance au leader mondial et bénéficiez :

  • Des dosimètres radon les plus fiables et précis du marché d’après les résultats des tests intercomparatifs.
  • De Délais de livraison et d’analyse parmi les plus court du marché
  • De l’expertise du leader mondial du secteur
  • D’un service de gestion de vos mesures entièrement dématérialisé pour une meilleure fiabilité et une efficacité
  • D’un service support disponible, compétent et réactif
  • De tarifs attractifs et évolutifs pour développer sereinement votre activité
Découvrez les avantages qui s'offrent à vous

Actualités sur le radon

Toute l’actualité du radon par Radonova

Qui sommes-nous ?

Radonova : Le laboratoire leader mondial de la mesure du radon

Le radon

Tout ce qu’il faut savoir sur le radon

Boutique en ligne

Commancer votre dépistage et commandez vos dosimètres radon